Pour un climat apaisé au Bénin : « Chacun doit cultiver la paix en lui-même », dixit Martin Assogba

La rédaction 22 septembre 2020

Ce 21 septembre 2020, comme à l’accoutumée, la Journée internationale de la paix a été célébrée dans le monde entier avec pour thème : « Façonner la paix ensemble ». Par le biais de cette célébration, le président de l’ONG Alcrer, Martin Assogba appelle les Béninois à cultiver la paix chacun à son niveau.

En cette journée consacrée au renforcement des idéaux de paix au sein de toutes les nations et dans tous les peuples, Martin Assogba a expliqué ce qu’il pensait du thème au micro de la radio nationale. Pour lui, c’est en façonnant individuellement la paix qu’elle sera collective. « Façonner la paix, c’est chacun qui doit cultiver la paix en lui-même. Nous devons toujours nous dire que le désordre ne viendra jamais de moi. Et quand chacun se dit cela et prend sur lui cette responsabilité de ne jamais faire des choses contre la paix de manière individuelle ça devient collectif », a affirmé Martin Assogba. Et si le Bénin est reconnu comme étant un pays de paix de par le monde entier malgré les troubles qui arrivent de temps en temps, le président de l’ONG Alcrer trouve que le secret est la bénédiction de nos ancêtres. « Nos aïeux ont eu à dire que les filles et fils du Dahomey qui est devenu aujourd’hui le Bénin, ces fils pourront ne pas s’entendre sur certaines choses mais ils ne feront jamais la guerre. Donc nous avons cru en ce que nos aïeux ont béni la terre du Dahomey qui est aujourd’hui le Bénin », dixit Martin Assogba. Et pour que cette paix perdure, le président de l’ONG Alcrer exhorte les dirigeants à prendre en considération tout le monde. « Je demande à nos dirigeants de faire en sorte qu’il n’y ait pas d’exclusion et qu’ils travaillent à l’inclusion et ainsi nous allons tous ensemble construire la paix de manière durable », a-t-il laissé entendre.
Jerry GANDAHO (Stag.)





Dans la même rubrique