Prestation de serment : 11 jeunes architectes font leur entrée dans l’ONAUB

5 décembre 2022

Ils sont au total 11 architectes à faire officiellement leur entrée dans l’Ordre National des Architectes et Urbanistes du Bénin (ONAUB). Ils ont été accueillis dans cette grande famille des bâtisseurs le vendredi dernier après leur prestation de serment au siège de l’ONAUB en présence de leurs aînés dans la profession et des autorités politico-administratives. « Votre prestation de serment est un contrat social dont l’exécution nécessite un maximum de conscience et de probité afin de ne pas trahir la confiance que l’Etat, les collectivités locales et les personnes privées pourront placer en vous… En nous rejoignant, vous ferez désormais partie de la fine fleur de l’architecture et de l’urbanisme, non seulement au Bénin, mais également en Afrique et dans le monde… », a fait savoir Paul Aimé Gonçalves, président de l’ONAUB. A en croire Paul Aimé Gonçalves, en adhérant à l’ONAUB, ces 11 jeunes architectes deviennent ainsi membres de quatre autres entités telles que : l’Union Internationale des Architectes (UIA), l’Union Africaine des Architectes (UAA), la Fédération des architectes francophones d’Afrique et la Conférence des Ordres des architectes de l’UEMOA.
Ayant fait leurs études à l’étranger, ces 11 nouveaux membres de l’ONAUB ont fait leur retour au bercail afin de participer au processus de la dynamisation de l’aménagement de l’espace et du cadre bâti en cours. Leur adhésion porte désormais à 226 le nombre total des membres de l’ONAUB. Mais ce nombre est encore insuffisant dans un pays en plein essor comme le Bénin, a fait savoir le président de l’ONAUB.

Occasion pour les autorités présentes d’exhorter les récipiendaires au professionnalisme et aux respect des cultures locales dans la pratique du métier. « En tant que professionnels de l’architecture et de l’urbanisme, vous devriez vous outiller en vue de répondre aux exigences de plus en plus urgentes de nos villes en matière de planification urbaine sensible, de changements climatiques et d’efficacité énergétique. En effet, vos métiers sont à la pointe de l’adaptation aux conséquences du dérèglement climatique. Et votre contribution passent par des innovations dans les modes d’occupation du sol, par les modalités économiques de construction, par des cycles de fabrication moins polluants pour la construction d’une ville durable », a fait savoir le représentant du ministre du cadre de vie et du développement durable. Pour les récipiendaires, ils se disent conscients de la tâche qui les attend. Ils prennent donc l’engagement de travailler avec professionnalisme en intégrant les matériaux locaux dans la pratique de leur métier et de construire des bâtiments et des villes adaptés aux changements climatiques tout en respectant l’environnement.
Occasion pour le représentant du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique d’inviter les nouveaux venus dans la profession d’architecture et de l’urbanisme à porter haut le flambeau de l’ONAUB en respectant les principes essentiels de la profession tels que : l’indépendance dans le jugement, la moralité, l’intégrité et la compétence. « Face aux grands défis des grands travaux lancés sur toute l’étendue du territoire national, vous devez plus que jamais être capables de répondre valablement aux sollicitations », a-t-il averti.
La tâche s’annonce ainsi immense pour ces nouveaux bâtisseurs qui doivent faire preuve de professionnalisme et de probité dans un univers aussi sensible que délicat pour le bien-être des populations.





Dans la même rubrique