Prévention des conflits entre agriculteurs et éleveurs : Raphaël Akotègnon et Alassane Seidou sur le terrain de la sensibilisation à Malanville

Karim O. ANONRIN 4 août 2021

Le gouvernement du président Patrice Talon poursuit ses efforts pour l’instauration d’un climat de paix entre agriculteurs et éleveurs dans plusieurs régions du Bénin. C’est dans ce cadre qu’une délégation gouvernementale composée du Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, Raphaël Akotègnon et son collègue de l’intérieur et de la sécurité publique Alassane Seidou, a rencontré ce mardi 3 août à Malanville, des élus locaux, des agriculteurs et des éleveurs pour les sensibiliser.
Ceci, après les affrontements survenus entre les deux communautés à Guéné dans la commune de Malanville, les 24 et 25 juillet 2021. Il est à noter que dès la survenue des évènements malheureux ayant entraîné 07 morts, 05 blessés graves, des dizaines de cases et greniers brûlés, le gouvernement a ordonné le détachement de Forces de défense et de sécurité pour mettre fin aux affrontements, stabiliser la situation et créer les conditions d’un retour à la normale.
Il était surtout question pour les deux Ministres, d’annoncer à leurs hôtes, les mesures prises par le gouvernement pour gérer la situation survenue à Malanville sans oublier d’expliquer les réformes entreprises pour conjuguer définitivement au passé, les conflits souvent sanglants entre agriculteurs et éleveurs. Les élus locaux ont particulièrement été invités à jouer leur partition pour éviter le pire. Pour les représentants du gouvernement à cette rencontre, il reviendra à ces élus locaux de veiller à prévenir les conflits en étant les yeux du gouvernement. L’autre message apporté aux personnes rencontrées est qu’il existe bel et bien au Bénin, une loi qui punit les auteurs de violences et d’homicides liés aux conflits entre agriculteurs et éleveurs. C’était également l’occasion de rappeler aux élus locaux présents leur responsabilité pour la cohésion au sein des communautés qu’ils administrent. La délégation a aussi martelé à tous qu’il ne faut plus jamais que ces genres de choses arrivent car désormais, les auteurs seront punis conformément à la loi. Alassane Seidou a réitéré que tous ceux qui se sont rendus coupables d’une manière ou d’une autre dans les affrontements macabres de ISSENE seront retrouvés et répondront de leurs actes.

Par ailleurs, la délégation a rappelé à tous l’option faite par le gouvernement. Il s’agit de la sédentarisation de l’élevage. La transhumance transfrontalière avec son lot d’affrontements n’est plus de mise et tout sera mis en œuvre pour y arriver. C’est pourquoi le Président de la République a nommé un Haut-commissaire à la sédentarisation qui travaille déjà sur le terrain avec les différentes communautés. La tournée de la délégation gouvernementale se poursuit et se rendra dans l’Atacora demain jeudi.





Dans la même rubrique