Rapport annuel de la Jica Bénin : Les volontaires japonais font le point de leurs interventions

Isac A. YAÏ 31 juillet 2019

Toute entreprise qui se veut sérieuse et prospère, fait un bilan de ses activités. C’est à ce titre que l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) a fait hier le rapport annuel des interventions des volontaires japonais au Bénin. « Cette séance que nous avons l’habitude d’organiser depuis quelques années par secteur d’interventions, réunit pour la première fois tous les volontaires présents au Bénin et tous nos partenaires des structures d’accueil et du gouvernement. Elle a pour objectifs d’une part, de partager les activités des volontaires afin que vous soyez mieux informés et d’autre part, d’échaanger afin de faciliter les activités sur le terrain », a précisé Togawa Toru, représentant résident de la Jica au Bénin. A l’en croire, la Jica intervient dans trois domaines au Bénin : la santé, l’éducation et le développement rural. A l’en croire, un point d’orgue est mis sur la compétence humaine car, il n’y a de richesse que d’hommes. « Parmi nos activités, la coopération technique occupe une place importante car, pour le Japon, il n’y a pas de développement sans compétences humaines.

La Jica croit que les échanges de compétences et de techniques sont l’un des outils les plus importants pour un développement durable », a-t-il expliqué. Ainsi, a ce jour, 257 volontaires japonais on été affectés au Bénin afin de partager leur savoir-faire avec les Béninois dans les trois domaines de la Jica Bénin. « Je tiens cependant à souligner que nous attendons avec impatience, la tenue prochaine des assises du dialogue bipartite au cours desquelles nos deux pays définiront, en tenant compte des nouvelles priorités du Bénin révélé, le Programme d’action du gouvernement (Pag), les nouveaux domaines prioritaires de nos prochaines activités », a ajouté Togawa Toru.

Pour Alain Hounleyi, secrétaire général du ministère des enseignements maternel et primaire, la coopération entre le Bénin et le Japon qui a commencé depuis 1970 est au beau fixe. Le Bénin compte toujours sur le Japon afin de former des Béninois compétents pour opérer le développement durable.



Dans la même rubrique