Règlement de la panne d’électricité dans la zone de l’Aéroport : Les diligences de la Sbee et ses ambitions de moderniser le réseau

Fulbert ADJIMEHOSSOU 29 juin 2020

Une panne, des diligences et un règlement définitif. Les populations de la Zone Aéroportuaire qui ont vécu des perturbations sur le réseau vendredi soir ont retrouvé le soulagement. En effet, selon le Directeur Régional Littoral, Roger Gbègan, une panne est survenue dans ce secteur. Une équipe a été aussitôt dépêchée et a pu constater au regard du diagnostic que la panne est située entre l’Ambassade de la Chine et du Japon. Sauf que pour apporter une solution directe, il va falloir casser la nouvelle route en construction. Une option qui n’est pas envisageable et qui a conduit les équipes de la Sbee à trouver d’autres alternatives, dont celui de creuser le long du câble quittant Erevan à l’Ambassade des pays bas. Des boîtes défectueuses ont été trouvées puis totalement remplacées au niveau des postes. « Nous avons essayé de remplacer les nouveaux câbles entre les cinq postes. Aujourd’hui, tout est rétabli depuis samedi à 00heure. Dans la zone d’asphaltage, il y a des fourreaux où avant de faire passer le nouveau câble, ça a été la croix et la bannière. Finalement, cela a été fait », a rassuré le Directeur Régional. Mais au-delà de ce désagrément, la Sbee travaille pour la durabilité pour éviter que d’autres pannes ne soient enregistrées sur ce secteur. « La situation est rétablie définitivement. Aujourd’hui, de la zone d’Erevan jusqu’au niveau de l’Ambassade des Pays-Bas, nous avons un réseau neuf. Nous avons préféré opter pour cette solution définitive que de remplacer les boîtes chaque fois qu’elles vont nous poser de problèmes. Avec l’accord du Directeur Général, nous avons entrepris dès lundi de remplacer les anciens câbles le long de la route qui est en train d’être construite, de Erevan jusqu’à la zone du Port », a-t-il ajouté.

Jacques Paradis ambitionne de moderniser le réseau
Il est aussi prévu les prochains jours le remplacement d’un certain nombre d’équipements électriques dont des cellules interrupteurs, des cellules protecteurs et des disjoncteurs. L’enjeu est d’avoir une stabilité dans la fourniture de l’énergie électrique. Le Directeur Général de la Sbee, Jacques Paradis a de grandes ambitions. « Il y a plusieurs projets conçus par des experts et beaucoup de bailleurs de fonds qui participent à ces équipements-là pour justement permettre une meilleure desserte », a-t-il souligné. Il s’agira donc d’améliorer les équipements, corriger les imperfections et engager beaucoup de travaux, notamment à Cotonou qui connaît beaucoup d’aménagements. La Sbee fait de la qualité du réseau son leitmotiv.





Dans la même rubrique