Résultats provisoirs des élections professionelles : "Un nouvel état d’esprit du syndicalisme est né pour la Csa-Bénin"

Isac A. YAÏ 26 janvier 2021

Quelques heres après la publication des résultats provisoirs des élections professionnelles du 24 janvier 2021, Anselme Amoussou, secretaire general (Sg) de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) et ses militants ont partagé leurs joies et analyses avec l’opinion publique. Pour le Sg de la Csa-Bénin, le choix du vote électronique est un élément nouveau, mais il a permis d’avoir une célérité exceptionnelle dans la disponibilité des résultats qui demeurent incontestables. "Les résultats sont très satisfaisants pour la Csa-Bénin qui réalise un score de sz 48,07% dans le secteur privé et parapublic et deviant ainsi la seule organization syndicale representative dans ce secteur. Elle a aussi amélioré de sept points ses performances de 2006 qui étaient de 41,16%. Dans le secteur public, la Csa-Bénin est passée à un taux de 16,55% en 2021 contre 11% en 2006. Aujourd’hui, nous sommes particulièrement fiers d’avoir d’avoir réalisé un taux de représentativité de 23,08% contre 18% en 2006. La Csa-Bénin est la seule organization en position de réclamer une représentativité appréciables aussi bien dans le secteur public quand dans le secteur privé et parapublic…", a fait savoir Anselme Amoussou.
Occasion pour lui d’expliquer à l’assistance, tout ce qui explique les avancées connues par la Csa-Bénin à l’issue de ces élections professionnelles. "Nous avons mené une campagne où le bon sens l’a remporté sur les attaques et la démagogie habituelle utilisée paar d’autres. Notre discours a sur ester coherent avec nos actes pour porter une vision du syndicalisme novateur, rassembleur, qui se met au service du travailleur et de la bonne gouvernance. Nous depuis quatre années, les pionniers d’un syndicalisme qui ne fait pas peur aux entreprises et aux employeurs. Un syndicalisme que ne craignent plus les parents d’élèves et les usagers des centres de santé. Un syndicalisme qui n’oublie plus qu’il cultive et améliore son ancrage social et sa connexion avec les réalités du monde du travail… Nous avons gagné parce que nous avons compris quelle est notre missionauprès des travailleurs sans oublier celle que la nation attend de nous. Nous avons gagné parce que nous avons su convaincre de plus en plus de travailleurs à conciliar la double besogne du syndicalisme à savoir : les droits et aussi les devoirs…", a-t-il expliqué.
A len croire, les campagnes de ces élections professionnelles ont révélé aux organisations syndicales en general et à la Csa-Bénin en particulier plusieurs défis à relever. A savoir : le défi de la formation et de l’éducation ouvrière, le défi de l’autofinancement de l’activité syndicale, le défi de la bonne gouvernance, le défi de la communication responsible et de la responsabilité…





Dans la même rubrique