Sécurité sanitaire des aliments au Bénin : L’engagement de l’Abssa pour le bien-être des consommateurs

Fulbert ADJIMEHOSSOU 4 juin 2020

Défis et stratégies mises en œuvre. Sur l’émission 90 min de Canal 3 Bénin, Epiphane Hossou a abordé les efforts du Bénin en matière de sécurité sanitaire des aliments. Le Directeur Général de l’Agence Béninoise de la Sécurité sanitaire des aliments a mis un accent sur l’arsenal adopté pour garantir aux consommateurs des aliments sains, respectant les normes. En réalité, le 7 juin de chaque année est consacré à la sécurité sanitaire des aliments. L’édition 2020, la deuxième, se déroule sous le thème : « La sécurité sanitaire des aliments, c’est l’affaire de tous ». Une manière de promouvoir la sensibilisation à la sécurité alimentaire mondiale et d’inviter les pays et les décideurs, le secteur privé, la société civile, les organisations des Nations Unies et le grand public à agir. « Aucune vie sur terre ne peut vivre sans recourir à un aliment de qualité. Chaque jour, une personne sur 10 meurt dans le monde à cause de la consommation d’un aliment contaminé. La sécurité sanitaire des aliments devient alors une nécessité pour tous. Tous les acteurs doivent veiller pour que les aliments mis sur le marché soient sans risque, que ce soit ceux qui produisent, transforment, transportent ou ceux qui préparent et vendent les denrées alimentaires », a-t-il souligné.
La sécurité sanitaire des aliments étant une responsabilité partagée entre les gouvernements, les producteurs et les consommateurs, tout le monde a donc un rôle à jouer. Il faut donc entre autres s’assurer que le marché soit sans danger, par un auto contrôle et que les producteurs adoptent de bonnes pratiques de fabrication, de conservation, de stockage. L’Agence Béninoise de Sécurité Sanitaire des Aliments (ABSSA) met les bouchées doubles à cet effet pour la sécurité des consommateurs. « Le Gouvernement est là à travers l’Abssa pour y veiller », rassure Epiphane Hossou qui a mis l’accent sur la réglementation. « Le laboratoire central est là pour garantir la qualité des analyses pour l’Abssa. Lorsque vous produisez par exemple un jus à mettre sur le marché, avant d’installer votre unité, vous devez vous rapprocher de l’Abssa pour avoir l’agrément sanitaire d’installation après avoir fait les autres formalités », insiste Epiphane Hossou.
Un plan de surveillance des contaminants est annuellement élaboré par l’Abssa, suivi d’un plan de contrôle. Les acteurs sont accompagnés dans la mise en œuvre de la démarche qualité avec les partenaires. Dans le cadre de la célébration de la journée, plusieurs actions sont prévues par l’Agence. Il s’agit entre autres du message du ministre de l’Agriculture, une conférence débat sur le thème de la journée, une formation à l’endroit des transformateurs agroalimentaires et des jeux radiophoniques.





Dans la même rubrique