Séminaire scientifique spécialisé à Esm Bénin : Wilfried Léandre Houngbédji expose la politique du gouvernement en faveur de la jeunesse

Isac A. YAÏ 14 juin 2021

Wilfried Léandre Houngbédji, secrétaire général adjoint et Porte parole du gouvernement, était face aux étudiants de l’Ecole supérieure de management (Esm Bénin) le vendredi dernier à l’occasion du séminaire scientifique spécialisé organisé par cette école sur son site d’Abomey-Calavi. Invité par le promoteur de ce lieu de savoir, Wilfried Léandre Houngbédji a présenté aux apprenants, la politique du gouvernement Talon en faveur de la jeunesse. Devant un parterre d’étudiants, le secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement a passé au peigne fin la vision et les réalisations du gouvernement de la rupture pour la jeunesse béninoise. A l’en croire, depuis 2016, le gouvernement de la rupture lutte contre l’injustice. Cela favorise ainsi l’ascension des jeunes les plus méritants lors des concours. Il a aussi évoqué les réformes dans le secteur de l’enseignement supérieur qui ont débouché sur l’organisation des examens nationaux en licence et master mettent. Ces réformes mettent ainsi fin aux cosignatures des diplômes, source de certains problèmes…
Le porte-parole du gouvernement a aussi évoqué la création de plusieurs lycées d’ici 2023 pour la promotion de l’enseignement technique et professionnel et la disponibilité des hectares de terrains pour la promotion de l’agriculture.

Toutes ces mesures prises par le gouvernement permettront de mettre au travail la jeunesse béninoise afin d’atténuer les effets du chômage et de l’oisiveté. « Je suis plus que satisfaite car, les séminaires sont des compléments aux cours que nous recevons. Et particulièrement la séance de ce jour a été une expérience exceptionnelle avec l’exposé et les conseils du secrétaire général adjoint du gouvernement », a précisé Béhanzin Rabiatou, étudiante à Esm Bénin. Abondant dans le même sens, le promoteur de l’Esm Bénin a salué toutes les mesures prises par l’Etat qui facilitent l’insertion professionnelle des jeunes. « Ces mesures prises par l’Etat favoriseront véritablement l’insertion professionnelle des jeunes. Car, comme vous le savez, l’Etat ne peut pas employer tout le monde. Il y aura donc des diplômés qui travailleront pour le secteur privé, d’autres qui travailleront pour l’Etat et ceux qui s’installeront à leur propre compte. Avec les explications du porte-parole du gouvernement, je pense que quel que soit l’orientation de chacun, les mesures ont été prises pour faciliter l’insertion professionnelle », a expliqué Isidore Hounhouedo, promoteur d’Esm Bénin.





Dans la même rubrique