Situation des réfugiés en période de Covid-19 : Le SP-CNR et l’UNHCR créent la résilience par le Projet Wash Éducation Secondaire

La rédaction 11 janvier 2021

Déjà vulnérables, les réfugiés ont été particulièrement exposés aux revers de la pandémie du Coronavirus. Heureusement qu’ils ont pu compter sur l’appui et le soutien du Secrétariat Permanent de la Commission Nationale chargée des Réfugiés (SP-CNR). On le sait, ces couches sont mal armées pour résister à la Covid-19, compte tenu de leurs conditions de vie. Voilà pourquoi selon Aristide Dagou, Secrétaire Permanent de ladite commission, il est important que, dans un contexte de pandémie, les réfugiés soient protégés et inclus dans les plans de riposte. Ainsi, en synergie avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), plusieurs initiatives ont été prises. C’est le cas du Projet Wash Éducation Secondaire conduit par Emmanuella Quenum Alladatin, chargée de l’Education à la CNR. L’enjeu de ce projet qui est venu à la rescousse de ces réfugiés dans les établissements secondaires est de renforcer la résilience des réfugiés et de la population hôte à mieux faire face à cette pandémie », a souligné le Responsable du Projet Wash Education Secondaire.
D’ailleurs, le rapport ‘’Tous unis pour l’éducation des réfugiés’’ souligne que la moitié de la population des enfants réfugiés n’est pas scolarisée dans le monde et appelle à une action immédiate et robuste de la communauté internationale pour contrer les effets catastrophiques du coronavirus. Dans le même temps, l’UNHCR apporte son soutien aux étudiants réfugiés dans le cadre du Projet DAFI en leur accordant des bourses d’étude facilitant ainsi l’accès des réfugiés à l’enseignement supérieur.
Il y a donc eu, de la part du Secrétariat Permanent de la Commission Nationale chargée des Réfugiés, des dons de dispositifs de lavage de mains, de savon liquide, de masques de protection, dans plusieurs établissements d’accueil d’élèves ou d’étudiants en situation de réfugié. Dans le même temps, des affiches ont été déployées pour la sensibilisation des acteurs éducatifs sur la pandémie de la Covid19. Ce fut une belle occasion de faire comprendre à ces acteurs l’importance de respecter les gestes barrières, notamment de se laver les mains. Des séances de sensibilisation de proximité dans les écoles et par mass média ont été aussi organisées pour maintenir l’état de veille sur le respect des gestes barrières contre la pandémie de la covid19. Toujours dans le cadre du Projet Wash Education, les familles des apprenants réfugiés ont été accompagnées avec des enveloppes financières de 150.000 francs CFA chacune. C’est une manière pour la Commission Nationale des Réfugiés (CNR) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) de témoigner de sa solidarité. Le Gouvernement aussi y a mis du sien à travers une série d’actions et assistances anti Covid au profit des réfugiés. Lesquelles actions se poursuivent d’ailleurs.





Dans la même rubrique