Transparence budgétaire au Bénin : Social Watch/Rifonga Bénin toujours en avant-garde

Karim O. ANONRIN 20 avril 2021

Le consortium Social Watch et Rifonga Bénin a initié le 1er avril dernier une première foire sur la transparence budgétaire dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui à la participation de la société civile au processus budgétaire aux niveaux national et sectoriel. C’était dans les locaux de l’Ecole normale supérieure (ENS) à Porto-Novo. La cérémonie du lancement officiel de ladite foire a connu la participation des acteurs venus de divers horizons, des étudiants et responsables de l’école normale supérieure, des élus locaux et communaux, du Directeur général adjoint du budget, Jacob Ali-Kerere, de la présidente de Rifonga Bénin, Léontine Idohou Konou, du représentent du chef-projet, régisseur du Repasoc Symphorien Chogolou et d’autorités politico administratives.
Au cours de ladite cérémonie, la représentante du consortium Social Watch et Rifonga Bénin, Léontine Idohou Konou a laissé entendre que la participation des citoyens à la gestion des affaires publiques apparaît de plus en plus comme une étape nécessaire et incontournable dans la conception, l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques. Cette foire organisée avec le soutien financier de l’Union Européenne à travers le Repasoc, souligne-t-elle, vise entre autres à informer et sensibiliser les citoyens sur le cadre législatif réglementaire et leurs rôles dans la gestion des finances publiques, susciter une génération d’acteurs engagés pour la transparence budgétaire, présenter les mécanismes de transparence, de redevabilité et de participation en matière de gestion des finances publiques, proposer des mécanismes d’ouverture des données budgétaires et autres. Pour sa part, le directeur général adjoint du budget, Jacob Ali-Kerere a souligné que pour prôner la bonne gouvernance, il est utile de faciliter la compréhension du budget de l’Etat, ce qui permet à ses dires, de promouvoir la transparence budgétaire et la participation citoyenne. Quant au représentant du chef-projet, régisseur du Repasoc Symphorien Chogolou quant à lui, il a salué l’initiative et dit qu’il compte sur la participation des uns et des autres pour la réussite du projet. Rappelons qu’au cours des deux jours qu’ont duré les travaux de cette foire, les participants ont eu droit à plusieurs communications suivis des visites de stands.





Dans la même rubrique