Travaux d’aménagement urbain à Parakou : Sinohydro s’impose dans la concrétisation de l’Asphaltage

La rédaction 8 août 2019

Dynamisme, efficacité et durabilité. C’est ce que laisse dans l’esprit des populations de Parakou l’entreprise Sinohydro dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Asphaltage. Cette société adjudicataire du lot 7A qui prend en compte l’aménagement et la réhabilitation de plusieurs rues primaires, secondaires et tertiaires de la métropole du septentrion ne s’est pas fait prier pour dérouler avec un bon timing les travaux. Elle est en réalité la première à démarrer la pose des couches de béton bitumineux dans cette ville.
Avec un peu de patience, les populations témoins de cette perspicacité de la part de Sinohydro ne tarderont pas à en jouir. C’est une évidence puisque la pose des toutes dernières couches des chaussées bitumées signale l’imminence de la fin des derniers travaux de la première phase du projet asphaltage à Parakou. L’équipe technique de l’entreprise chinoise Sinohydro veille d’ailleurs au grain, dans les moindres détails.
Dans le premier arrondissement, sur plusieurs voies secondaires des quartiers dépôt et Boundarou, l’on remarque aisément d’un côté les équipements déployés pour la circonstance et de l’autre la forte mobilisation des spécialistes des chaussées bitumées. Par des gestes de mains, des cris d’arrêt et de départ, des demandes de remblai et même des cris d’alerte, des directives sont données non seulement aux conducteurs de bennes mais aussi aux compacteurs spécialisés en plein mouvement.

Les techniciens de Sinohydro déterminés

Cette longueur d’avance qu’a cette entreprise sur ces challengers dans le cadre du Projet Asphaltage n’est pas anodine. Elle dispose d’une main d’œuvre engagée et déterminée. La touche d’expertise de ses techniciens chevronnés en est aussi pour beaucoup. Ainsi, à chaque évolution des compacteurs pneumatiques et métalliques et surtout du finniser, l’on aperçoit juste derrière la structuration de la chaussée faite de joli bitume encore frais et lumineux. Cela accroche les populations qui n’attendent que la fin de ces travaux pour rouler paisiblement sur la chaussée. Dotée d’une fondation ainsi que d’une base bien solide, les chaussées bitumées du groupe Sinohydro sont selon l’un des techniciens rencontrés sur place caractérisées par des couches superficielles bien dosées et répondant aux contenus du cahier de charge transmis par l’État Béninois ainsi qu’aux normes internationales. Dans les rues secondaires, l’on y voit à perte de vue, des voies en 1×2 avec des emprises comprises entre 15 et 30 mètres.
Prime à la qualité

En attendant le rapport de l’équipe contrôle, voire la réception provisoire, il y a des signaux qui rassurent de la qualité de l’ouvrage. Sans être expert du domaine, on peut s’en convaincre déjà à partir du soin avec lequel les travaux d’aménagement et de réhabilitation des voies urbaines dans les rues de Parakou sont conduits. Conformément à la vision du Gouvernement, la 3e ville à statut particulier aura un nouveau visage. Après quelques semaines de sacrifices du fait des contraintes liées aux travaux, les riverains eux poussent déjà un ouf de soulagement et remercient les autorités gouvernementales et les techniciens chinois qui assurent les travaux. Le projet Asphaltage est une réalité grâce à ce savoir-faire de toute l’équipe de Sinohydro. Le Maire Charles Toko et ses administrés peuvent en être soulagés.





Dans la même rubrique