Vie des organisations syndicales : De nouvelles bases pour une meilleure représentativité des travailleurs

Arnaud DOUMANHOUN 24 septembre 2020

Une nouvelle ère pour le monde syndical. Une relecture des textes régissant les différentes formes d’organisations syndicales de travailleurs, ainsi que les critères de leur représentativité et modalités d’organisation des élections professionnelles a été opérée. Les amendements préconisés visent entre autres à : modifier les taux de représentativité prévus par les décrets en vigueur en passant de 30% à 20% pour les syndicats de base, et de 15% à 20% en ce qui concerne les centrales et confédérations syndicales.
Aussi, assurer la participation de tous les secteurs d’activités, octroyer un accompagnement financier au syndicat de base représentatif ou à la centrale ou confédération représentative s’il y a lieu, fixer la durée des mandats des organisations syndicales à 5 ans au lieu de 4. Le conseil des ministres a marqué son accord pour cette nouvelle règlementation et instruit les ministres concernés par le sujet, d’en assurer la mise en œuvre.
Il faut noter que cette relecture des textes a été faite dans la perspective de la tenue des élections professionnelles, dont la dernière édition a eu lieu en 2006. Les nouveaux textes définissent les conditions de tenue desdites élections au plan national et dans les entreprises, et fixent les critères de représentativité des syndicats.





Dans la même rubrique