Vient de paraître : ‘’Assureur, un métier mal connu’’, un nectar de Magloire Dochamou

Patrice SOKEGBE 17 novembre 2020

Dans une société où la méfiance est érigée en règle, surtout en matière d’assurance, le nouveau bijou livresque ‘’Assureur, un métier mal connu’’ a pour mission de dissiper les inquiétudes et les préjugés sur les assureurs. Ecrit par Magloire Dochamou, Cadre supérieur des Assurances, cet essai littéraire a fait l’objet vendredi dernier à l’Hôtel Azalaï de lancement officiel grâce à l’organisation professionnelle de TIAR MEDIA GROUP. C’était en présence d’une cinquantaine d’acteurs du milieu de l’assurance, de décideurs publics, d’entrepreneurs, d’écrivains et de journalistes. Pour l’auteur, cet ouvrage, volumineux de 108 pages avec 10 chapitres, paru aux éditions du Panthéon Paris en Novembre 2018, vise à contribuer à la sensibilisation de tous les agents économiques sur les avantages de l’assurance en insistant sur le rôle social et économique de celui-ci dans le développement économies africaines. « Le métier d’assureur est perçu comme une forme d’escroquerie. Et cela ne nous rends pas service. C’est donc une obligation de sensibiliser, parce que si nous ne le faisons pas, nous risquons de disparaitre », a dit Magloire Dochamou. A en croire le présentateur de l’ouvrage Vincent Maforikan, l’auteur, dans son essai, a mis en lumière le métier d’assureur et a fait des propositions pertinentes en vue de redorer l’image de ce secteur. Selon lui, cet ouvrage est adapté au profane et offre au lecteur les clés indispensables à l’appréhension de ce formidable instrument de développement économique et social qu’est l’assurance, illustrées d’exemples concrets qui facilitent sa compréhension. Convaincus que cet ouvrage transformera la perception, le Directeur des Assurances, Odon Koukpaki, a encouragé l’auteur à multiplier ces gens de production. Au terme de la vente à l’Américaine, ‘’Assureur, un métier mal connu’’ a été vendu 530 000 FCFA.





Dans la même rubrique