2è édition du festival du sport féminin : Le Cnos-Ben mobilise les pratiquantes autour de plus grands défis

Patrice SOKEGBE 5 octobre 2020

En dehors des activités sportives, les femmes pratiquantes du sport ont démontré qu’elles peuvent faire usage de leur matière grise. A l’occasion de la 2è édition du festival du sport féminin, organisé par le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), elles ont été conviées à un workshop sur le leadership féminin dans le mouvement sportif béninois. Cet atelier de réflexion, qui entre dans le cadre de la Journée internationale de la femme (Jif 2020) vise à faire le point de leurs échanges sur des thématiques relatives aux maux qui minent la pratique du sport par les femmes, les défis et les recommandations. Pour le Président Julien Minavoa, le Cnos-Ben veut qu’à partir de ses travaux, les femmes pratiquantes du sport puissent atteindre un niveau supérieur quels que soient les inégalités, les stéréotypes, les clichés, la tradition ou le regard de la société. « Les femmes doivent se fixer les objectifs qu’elles ont à atteindre, des objectifs qu’elles prendront comme des défis à relever. Et quand on poursuit des objectifs, il faut s’attendre à rencontrer beaucoup de difficultés. Il s’agit d’une question de prise de conscience. Nous voulons que les femmes prennent conscience de ce qui empêche le décollage du sport ou la pratique sportive par les femmes, ce ne sont pas forcément les stéréotypes, la tradition ou le regard de la société sur les femmes pratiquantes du sport mais c’est le fait qu’aujourd’hui, le sport et sa pratique constituent un vaste marché. Et pour avoir une place dans un marché, on est soit le vendeur soit l’acheteur », a-t-il ajouté. A l’occasion, les participantes réparties en sous-commissions, ont développé plusieurs thèmes. Il s’agit entre autres de : ‘’Défis des femmes dans le sport de haut niveau’’ ; ‘’Quelles actions pour rendre visible le sport féminin au Bénin ?’’ ; ‘’Comment améliorer les performances sportives des athlètes féminines dans le sport de haut niveau ?’’ ; ‘’Les femmes dans l’encadrement technique : freins et défis’’ ; ‘’Quelles actions pour la promotion des femmes à des postes de direction au sein des instances sportives ?’’ ; et ‘’La transition de carrière des athlètes féminins après le haut niveau’’. Au terme de cette séance plénière, les participantes ont, avec méthode et dextérité, circonscrit le mal et proposé des solutions.





Dans la même rubrique