50ème championnat du monde de pétanque au Bénin : Ibrahima Idrissou et ses collaborateurs font le point des préparatifs

Isac A. YAÏ 19 juin 2020

Le Bénin organisera en 2022, le 50ème championnat du monde de pétanque. Ce rendez-vous international fera focaliser tous les regards sur Cotonou. Il faut donc mieux s’apprêter pour la réussite de cette rencontre internationale de pétanque. A cet effet, Ibrahima Idrissou, président de la Confédération africaine des sports boules (Casb) et ses collaborateurs étaient face à la presse hier pour faire le point des préparatifs de cette rencontre historique au Bénin. « Le Président Talon, dans le volet sport du PAG, compte faire de cette rencontre mondiale de 2022 à Cotonou une édition de grande réussite sportive qui marquera l’histoire des sports boules en Afrique et dans le monde. Dans ce cadre, nous avons saisi expressément le ministre béninois des sports afin d’accélérer les formalités relatives à la garantie de l’organisation de cette compétition mondiale de 2022 au Bénin. Nous osons croire que le ministère en charge des sports au Bénin mettra tout en œuvre de manière rassurante pour faire rêver l’Afrique et le monde lors de ce grand rendez-vous mondial au Bénin », a expliqué Ibrahima Idrissou lors de la conférence de presse dans les locaux de la Casb. Pour ne pas se laisser surprendre, le président de la Confédération africaine des sports boules a pris très tôt les choses au sérieux. Ainsi, plusieurs missions ont été déjà confiées à la commission antidopage pour mieux s’outiller afin de détecter promptement tous les athlètes qui tenteront de tricher lors de ce championnat au Bénin. « A cet effet, nous avons effectué quatre missions. Une première en France en mars 2019 pour participer au 19ème colloque antidopage. Puis en Pologne pour assister à la 5ème conférence mondiale sur le dopage dans le sport. On aussi eu des séances de travail avec le président de la confédération mondiale des sports boules en France. Nous nous sommes rendus également au Cambodge pour assister au 17è championnat du monde de pétanque des juniors. Ceci dans le but de nous former davantage pour mieux traquer tous ceux qui tenteront de se doper lors du 50ème championnat du monde de pétanque à Cotonou », a expliqué le Professeur Emile Mensah Dodji, président de la commission antidopage.
Du côté de la Fédération béninoise de pétanque, les lignes bougent aussi et tout évolue dans le bon sens pour la réussite de ce rendez-vous mondial au Bénin. « Je voudrais rassurer tout le monde que la Fédération béninoise de pétanque travaille. Pour toute organisation, il faut d’abord identifier le site. Donc, le site qui doit abriter le championnat du monde en 2022 a été déjà identifié. Ce site se trouve à Finagnon à Toklpégbé. Le plan de lotissement de la zone a été retrouvé. Il a été déjà déposé à l’Institut géographique national (Ign) et au ministère. Nous attendons l’arbitrage du ministère pour enclencher les activités sur le site. Après l’identification du site, nous avons élaboré un projet de budget pour l’organisation de ce championnat. Il a aussi été déposé au ministère des sports. Nous attendons donc l’arbitrage du ministre pour la suite des préparatifs », a précisé Casimir Djossou, secrétaire général de la Fédération béninoise de pétanque présent à cette conférence de presse.
Ainsi, tous les acteurs impliqués dans cette compétition mondiale de pétanque sont à pied d’œuvre afin que le Bénin marque positivement l’organisation du 50ème championnat mondial de pétanque.





Dans la même rubrique