Construction de l’Académie Francophone de tennis à Avlékété : Les travaux s’annoncent imminents

La rédaction 9 novembre 2021

Le projet de construction de l’Académie Francophone de Tennis à Avlékété, commune de Ouidah, entre dans sa phase active. Les autorités béninoises et architectes en charge du projet ont annoncé la nouvelle à l’occasion d’une sortie médiatique le vendredi 5 novembre 2021, dans les locaux du Ministère du cadre de vie et du développement durable. Etaient présents à cette sortie, les ministres des sports, Oswald Homéky, du cadre de vie et du développement durable, Didier José Tonato, et le président de la Fédération béninoise de tennis (FBT), Jean-Claude Talon. Ce dernier en a profité pour introduire auprès des deux autorités, le cabinet d’architecture, maître d’ouvrage de l’Académie Francophone de Tennis. A cette audience, peut-on retenir, le Directeur du cabinet d’architecture A26 Sport, Mickael Barabé et son homologue béninois, Serge WALKHOFF du cabinet d’architecture Avant-Projet, sont allés présenter leurs offres à leurs hôtes. « C’est un projet magnifique qui sera utile au développement du sport et en particulier au Bénin. Nous avions présenté une équipe aux membres du gouvernement qui est constituée d’experts de ce projet, qui travaillent régulièrement et depuis plus de 25 ans à Roland Garros », a déclaré le Directeur général du cabinet A26 Sport, Mickael Barabé. Faut-il le rappeler, il y a eu une visite technique effectuée, les 28 et 29 septembre 2021, par l’équipe du cabinet d’architecture A26, et son partenaire, le cabinet d’architecture Béninois Avant-Projet sur le site à Avlékété. Et, selon Jean-Claude Talon, président de la Fédération Béninoise de Tennis, le démarrage des travaux proprement dits, est imminent. « Nous en sommes très heureux. Et nous espérons inscrire le démarrage des activités de notre Académie de tennis et de sa capacité d’accueil en termes de compétitions dès 2023. Nous serons très heureux de pouvoir déjà organiser un tournoi, un très grand événement à Cotonou au dernier trimestre de 2023, dans la trajectoire des Jeux Olympiques de Paris qui sont par définition, un évènement francophone », a-t-il martelé. Très satisfait, Oswald Homéky Ministre des sports, dira toute sa fierté de voir le projet prendre peu à peu corps. « Ce jour est pour nous un jour de joie, parce que nous franchissons un cap important dans le cadre de ce projet de construction d’une Académie Francophone de Tennis dans notre pays. C’est un projet qui fait suite à une offensive que nous avions menée, le président de la Fédération Béninoise de Tennis et moi-même, avec le soutien actif de l’Association des Fédérations Francophones de Tennis (AFFT), la Fédération Française de Tennis... », s’est-il réjoui. Poursuivant, il ajoute : « Nous avions déjà présenté nos premières intentions pour cette Académie qui sera exemplaire par son intégration paysagère, sa capacité à pouvoir accompagner les futurs champions... Ces éléments ont retenu l’attention des membres du gouvernement. Nous partons donc, sur ce projet avec une grande dynamique, une grande force ».
Richard AKOTCHAYE





Dans la même rubrique