Éliminatoire Can 2022 : Première manche réussie pour le Bénin, match décisif pour la qualification ce samedi au Lesotho

16 novembre 2020

Le Bénin s’est imposé 1 à 0 face au Lesotho samedi dernier, au Stade Charles de Gaulle de Porto Novo. Ceci, dans le compte de la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (Can Cameroun 2022).

Bénin 1 Lesotho 0. C’est sur ce score que s’est soldée la rencontre de ce Samedi 14 novembre comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (Can 2021). Avec l’envie d’empocher les 3 précieux points, malgré une équipe quasi-décimée, les Ecureuils du Bénin sont très tôt passés à l’attaque, avec une première tentative de Steve Mounié qui a manqué le chemin des filets. Mais cela n’émousse pas les poulains de Michel Dussuyer à multiplier les assauts, vu que les visiteurs semblent trop jouer avec un bloc défensif assez bas, qui à force de subir quelques éclairs offensifs, ont fini par céder à la 24 minutes sur un exploit individuel de Jodel Dossou. Sur un service en profondeur de Khaled Adenon, l’ailier enchaîne un crochet à un défenseur avant de faire une frappe de l’extérieur du pied qui ne laisse aucune chance à Sekhoane Moerane, gardien de but du Lesotho. Il faut noter que les nouvelles recrues Matteo Ahlinvi et Johann Roche se sont montrés décisifs tant à la défense pour l’un et au milieu pour l’autre.
A la deuxème période, les Ecureuils ont montré quelques signes de faiblesses, permettant ainsi aux crocodiles du Lesotho de multiplier des assauts qui sont restés sans succès. La rencontre perd progressivement en intensité. Le Bénin mène toujours mais n’est pas encore à l’abri. Les visiteurs très forts physiquement tentent quelques contre-attaques, mais Cédric Hountondji, Khaled Adenon et Yohan Roche ainsi que Emmanuel Imorou et Youssouf Assogba résistent bien. Le score restera inchangé jusqu’au coup de siflet final. Cette victoire permet au Bénin d’être dauphin des supers Eagle du Nigeria qui eux, ont totalisé 7 point tandis que les Écureuils sont à 6. En attendant le match retour des Écureuils contre les crocodiles du Losotho le mardi 17, le Benin se rassure dans un groupe où rien n’est encore joué. Alors, le rendez-vous de mardi prochain est capital. Les Ecureuils sont condamnés à gagner ou à ne pas perdre. Et au vu du match aller à Porto-Novo, ce ne sera pas tâche facile pour la bande à Dussuyer. Cependant, avec plus de réalisme devant les buts, les supporters sont en droit d’espérer.
Edit Cocou DOSSEH (Coll.)





Dans la même rubrique