Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : L’idéal d’une jeunesse de bonne qualité

En politique, ils sont l’objet de toutes les attentions. Une cour des plus assidues leur est faite par les vieux briscards de la classe politique qui ne veulent pas entendre parler de la retraite. Les jeunes, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, sont un atout précieux dont ne peut se passer aucune formation politique. De plus en plus, la relève aspire à s’investir sur la scène publique. Elle ne se contente plus d’observer, de rester passive ou de jouer aux sous-fifres. Elle veut aussi avoir voix au chapitre et figurer dans l’arène des décideurs. Cette exigence de plus en plus manifeste inquiète les traditionnels acteurs politiques qui, à contrecœur, lui font des clins d’œil insistants. Pour occuper les jeunes au sein des partis, l’astuce est tout trouvée : l’école de formation politique. Créée au nom et pour les jeunes, cette structure dont l’utilité n’est plus à démontrer, est censée apprendre aux demandeurs, les rudiments de la vie publique.
Sous la révolution, c’était une institution. Le militantisme enseigné à temps et à contretemps a fait recette. Le Parti communiste du Bénin en est un exemple éloquent. Malgré la rigidité de ses prises de position, on note un fort degré d’engagement dans les rangs des militants de cette formation politique. Au-delà de la ligne d’action clairement affichée, il y a que l’accent est mis à l’interne sur les idéaux prônés. On y vient pour apprendre à servir la cause commune et non pour se servir. D’autres partis et alliances politiques essaient tant bien que mal de nourrir la même ambition. L’école de formation de l’Union fait la nation, celle dite de la Nouvelle conscience et celle des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) fraîchement créée sont appelées à terme à démontrer à l’opinion la qualité de l’engagement républicain qui sous-tend ces initiatives.
Conscient de cet enjeu majeur, le parti Mouvement espoir du Bénin (MeSB) ne veut pas rester à la touche. François Abiola et son équipe viennent de signaler leur adhésion à cette dynamique. A la faveur de la cérémonie de présentation de vœux, un accent particulier a été mis sur la formation des jeunes au militantisme. « La grosse préoccupation actuelle doit être la prise en compte des jeunes dans les structures de nos partis politiques… C’est avec cette couche de la population que nous devons définir et réaliser le nouveau profil du militantisme… », a martelé l’ex vice-premier ministre. A priori, l’idée est bonne, si les réelles intentions sont celles qui ont énumérées au vu et au su de tous. Sempiternelle victime des intrigues de leurs aînés, les jeunes ne peuvent plus se permettre de se laisser émouvoir par des déclarations, qui quoique pertinentes, visent à les caresser dans le sens du poil.
Une école de formation dans un parti a pour visée la formation des jeunes et des femmes au service de l’intérêt général. On adhère à un parti par conviction pour militer en vue de l’atteinte des idéaux qu’on prône. On n’y va pas pour s’en servir comme un raccourci, une passerelle en vue de s’en mettre plein les poches. L’éducation à la citoyenneté, à la responsabilité, au patriotisme et au sens du devoir devrait trouver un terreau fertile d’implantation au sein de nos formations politiques. C’est à cette source que doivent s’abreuver les jeunes qui rêvent grand et beau pour leur pays. C’est à coup d’abnégation et de sacrifice que la victoire sur la fatalité sera assurée. Les aînés qui continuent d’être de mauvais exemples et qui vont jusqu’à se renier eux-mêmes, au gré du vent, rien que pour des prébendes et des avantages fugaces et futiles, ne peuvent plus continuer de faire des émules parmi les jeunes. Dans la vie, en société, au sein des partis politiques ou de tout autre creuset, l’idéal de tout jeune doit être le service pour la communauté.

14-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Révisions en plein Mondial !
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner !
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les merveilles du coton
11-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Réviser le code vestimentaire
7-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Affaire classée
4-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Journées déprogrammées !
31-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Anglais au préalable !
30-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Repenser la sécurité locale
30-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Concours de retour !
29-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Des réformes pour la justice
29-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’exemple : la meilleure école
28-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Funestes regrets de Yayi !
28-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la femme
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Corrompus sur le qui-vive !
16-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : 4 en liste, 3 sur la piste !
15-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le péril du vieux pont
15-05-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1350

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)