Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Le miroir de la réalité

Mauvaise nouvelle pour le Bénin. La Fondation Mo Ibrahim du nom du milliardaire soudano-britannique n’est pas sur la même longueur d’onde que le gouvernement quant aux progrès annoncés. La publication de son rapport 2014 relatif à l’indice sur la gouvernance en Afrique renseigne quelque peu sur la pertinence des multiples réformes opérées çà et là. Evalué à l’aune de la sécurité et de l’Etat de droit, de la participation citoyenne et des droits de l’Homme, du développement économique durable et du développement humain, le Bénin n’a pas montré des signes d’évolution. Bien au contraire. Sur 52 pays africains, il occupe la 18ème place en Afrique et la 4ème en Afrique de l’Ouest. Or, il y a tout juste un an, ce même rapport classait le Bénin à la 13ème et 4ème place respectivement sur le plan continental et ouest africain. En 2013, le Bénin avait réuni 58 points. Cette année, il est descendu à 56,67 points.
La messe est dite. Un regard étranger posé sur le Bénin par un organisme de référence dont la crédibilité ne fait l’ombre d’aucun doute nous renvoie à la réalité. Que s’est-il passé en seulement 12 mois pour que le Bénin dégringole de 5 places pendant que des pays comme le Sénégal et le Ghana ont réussi à maintenir leur position ? C’est ce qui advient lorsqu’on se complait dans l’autosatisfaction. Après les bons résultats de l’année écoulée, le bon sens aurait voulu que le cap soit maintenu par la déclinaison de plusieurs actions sans cesse renouvelées. Dans un contexte de concurrence où la promotion du développement est le maître mot, lorsqu’on fait un pas en avant, on fait en sorte, à défaut d’avancer, de conserver tout au moins son rang. « Le vrai progrès, c’est une tradition qui se prolonge ».
« Qui n’avance pas, recule ». Les Béninois et davantage leurs dirigeants en sont maintenant conscients. Plus encore les têtes pensantes du Conseil présidentiel de l’investissement qui doivent des explications au peuple. On croyait que tout était mis en œuvre à ce niveau pour que notre pays ne subisse plus de tels revers. Nasser Yayi et Aurel Houngbédji, qui ont promis monts et merveilles à qui voulait bien les entendre, savent à présent que le développement ne se limite pas à des slogans. Il faut y adjoindre nécessairement l’action orientée vers les résultats durables souhaités.
Une seule option s’offre aux technocrates bons teints promus aux commandes du Conseil présidentiel de l’investissement. Expliquer au peuple les raisons de ce recul et décliner les actions à exécuter de même que les perspectives en vue de redresser la barre. A cet exercice, ils sont vivement attendus.

1er-10-2014, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Au secours de l’état civil !
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture !
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
JALOUSIE MALADIVE AU MASCULIN
8-02-2019, La rédaction
En vérité : Bonne nouvelle pour le Hadj
7-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bénin, modèle de l’Uemoa
6-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pactole pour femme autonome !
5-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’ultimatum de la Cour
4-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fin de mandat du Cos
30-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défense anti-corruption !
29-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le quitus salvateur
29-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le bel exemple de Nago
28-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du social avec le foncier !
28-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Pour ou contre les réformes ?
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le renouveau de l’entreprise
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1560

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)