Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tribune verte : Libérez les exutoires !

Les pluies sont de retour, et certains Cotonois se plaignent déjà de la menace des eaux. Les lamentations viennent surtout des citoyens de la ville ayant élu domicile dans les zones inondables. Il est vrai qu’en raison de sa position par rapport au niveau de la mer, la ville de Cotonou ne peut échapper aussi facilement aux inondations. Cependant, ce n’est pas une raison pour croire à la fatalité. L’occupation des exutoires naturels de l’eau est un problème crucial qu’il est faut régler, à moins que l’Etat et les collectivités locales n’y voient pas d’enjeux pour l’assainissement du cadre de vie.
Pour faire face aux inondations, la mairie a amorcé le curage des caniveaux. Ce qui a permis de repousser d’une manière ou d’une autre la menace. Mais ces efforts seront vains si le mal n’est pas attaqué à la racine. Pour l’heure, la situation préoccupe peu. Du fait de l’incivisme des populations, les ouvrages d’assainissement continueront à recevoir chaque jour leur lot de déchets de toutes sortes. Les bâtisses érigées sur les couloirs naturels d’écoulement, pour longtemps encore, feront obstacle aux eaux pluviales.
Lors de la mise en œuvre de l’opération de libération des espaces publics, le Gouvernement aurait dû en profiter pour siffler la fin de la récréation en la matière. Hélas ! L’opération aura laissé un goût d’inachevé sur ce point. Rien n’a véritablement changé. La responsabilité de la municipalité de Cotonou est aussi engagée si tant est que des occupants peuvent se permettre de dire qu’ils ont été lotis à ces endroits.
Ce n’est pas une question de jours ou de mois. La lutte devra prendre du temps pour faire comprendre aux occupants qu’ils se doivent de libérer les exutoires. Il en est de même des berges lagunaires qui végètent dans un état d’insalubrité notoire. Et au regard de l’ampleur de la pollution essentiellement causée par les usagers du marché Dantokpa, le Chenal pourrait en pâtir. La volonté dont ont fait preuve les autorités en charge du cadre de vie et l’adhésion populaire illustrée par une libération volontaire par les occupants auraient été exploitées à cette fin.
Quoiqu’on dise, quoique l’on fasse, il n’est point possible d’arriver à bout des inondations à Cotonou sans faire le ménage au niveau des exutoires, des berges lagunaires et sans un minimum de rigueur pour mettre fin à l’incivisme. C’est un défi aussi bien pour le pouvoir central que pour la municipalité.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

4-05-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Retour à la concentration maximale dans les salles de classe. Désormais interdit, le téléphone portable perturbateur laissera les enseignants (...) Lire  

Editorial : L’axe de la mort
18-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’utile réforme intellectuelle (...)
17-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Des mots pour guérir des maux
17-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Syndicalisme à l’œuvre !
16-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le parent pauvre du parlement
16-01-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’axe de la mort
18-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des mots pour guérir des maux
17-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Syndicalisme à l’œuvre !
16-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le parent pauvre du parlement
16-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : En attendant la Cour !
15-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Houngbédji et la polémique
15-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Exit le Cfa en 2020
20-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Dialogue social en panne
19-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La lanterne rouge diplomatique
18-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Parole en l’air !
15-12-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Diplomatie en ébullition !
13-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La bombe à retardement
29-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’appel de Léhady Soglo
28-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Viol en crescendo !
27-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Repenser les fêtes identitaires
27-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1200

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)