Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Construction du siège de l’Assemblée nationale : Le Gouvernement aux trousses des entreprises adjudicataires

JPEG - 69 ko

Les députés l’ont souhaité, et la réaction du Gouvernement ne s’est pas fait attendre. Le dossier de construction du siège de l’Assemblée nationale, caractérisé par l’engloutissement de 22 milliards de Fcfa, sera transmis à la justice. Ainsi en a décidé le Conseil des Ministres du 16 mai 2018 qui a instruit les ministres concernés de « situer les responsabilités des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet, et d’engager des poursuites judiciaires contre les auteurs des malversations constatées ». En effet, il y a une semaine, les ministres du cadre de vie, José Didier Tonato et de la justice Joseph Djogbénou sont allés présenter à la représentation nationale les dessous du dossier dit « scandale du siège de l’Assemblée Nationale ». Choqués par la nature et l’ampleur du scandale, les députés ont alors exigé des sanctions contre les auteurs. En plus de répondre à ce souhait, le conseil des ministres a décidé de la résiliation à l’amiable ou par voie judiciaire des contrats des entreprises en charge des travaux. Et comme pour montrer sa détermination à lutter contre la prévarication des ressources de l’Etat, le Gouvernement veut faire rendre gorge aux auteurs. Il est donc attendu le recouvrement des sommes dues et la réparation des dommages causés à l’Etat par le maitre d’ouvrage délégué et les autres entreprises prestataires. Le montant total décaissé est de 22,6 milliards de Fcfa, soit 50,2% du coût d’objectif pour un taux d’exécution physique global de 45, 71%. Les regards sont alors tournés du côté de la justice pour y voir défiler, les prochains jours, les acteurs appelés à répondre de leur gestion.

17-05-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2670

Campagne cotonnière 2018-2019 : Le gouvernement augmente le prix (...)
25-05-2018, Arnaud DOUMANHOUN
« Le gouvernement a entrepris depuis deux ans, le renforcement de la professionnalisation du secteur. Et de 451.000 (...)  

Réaction de quelques députés après la décision de la HAAC
25-05-2018, La rédaction
Réaction de quelques dispoquotenibilité Louis Vlavonou « …Je prends acte de la décision de la HAAC tout en regrettant (...)  

La HAAC, le canon braqué contre la presse libre
25-05-2018, La rédaction
Je ne suis pas de ceux qui, habituellement proposent de supprimer les institutions qui posent problème dans leur (...)  

Agapit Napoléon Maforikan, Ancien conseiller de la Haac : « La (...)
25-05-2018, La rédaction
Nul ne peut se réjouir lorsqu’un organe de presse est en difficulté. La liberté de presse est un bien précieux que nous (...)