Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Crise au Parti social démocrate : Golou déchargé… Ebo Clément président par intérim du Psd

JPEG - 71.9 ko

Emmanuel Golou a été déchargé de ses fonctions de président du Parti social démocrate (Psd). C’était dans l’après-midi d’hier, à l’occasion d’un Conseil national tenu dans les locaux du Cncb, que le sieur Clément Ebo, a été désigné président par intérim du parti. C’est la réponse de la majorité ‘’insoumise’’ aux exactions de la minorité que contrôlait le désormais ex-président du Psd. Au terme de ces assises, le Conseil national a adopté le rapport du Bureau exécutif national (Ben), ainsi que les statuts et le règlement intérieur du parti, et approuvé toutes les décisions prises lors de la séance ayant réuni le 23 juin dernier, 22 sur les 41 membres que compte le Ben. Clément Ebo est chargé de conduire les destinées du Psd jusqu’à l’organisation du prochain congrès.

Les raisons du pourrissement
Dans le communiqué sanctionnant ces assises, les participants ont rappelé les raisons qui ont conduit à ce stade de la crise au sein du Parti social démocrate. On note entre autres, la confiscation au cours de ces dernières années, des statuts, du règlement intérieur et des résolutions adoptés au 3e congrès ordinaire du parti tenu le 17 janvier 2015, l’exclusion à dessein des présidents de fédérations pour n’avoir pas respecté les décisions d’un ‘’simulacre de Conseil national’’ tenu le 21 janvier 2016, la marche forcée vers un congrès décidé par une minorité de 10 membres, après s’étant assuré que les délégués de ce congrès ne parviendront pas de la majorité insoumise, le refus de dialoguer avec cette majorité malgré les demandes formulées les 14 octobre et 26 décembre 2016, puis renouvelées le 13 juin 2017… Voilà donc les éléments à la charge de la minorité, qui vont obliger la majorité écrasante à prendre ses responsabilités pour éviter un naufrage certain à l’héritage du renard de Djakotomey. Emmanuel Golou n’aura plus qu’à s’en prendre à lui-même.

27-06-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Présidence du Parti social démocrate : La justice renvoie Amoussou, (...)
21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le juge n’a pas tranché sur la question de fond. Très attendu par les parties, le verdict du tribunal de première (...)  

Avancées dans le passage de l’analogie au numérique : Rafiatou (...)
21-07-2017, La rédaction
Faire le point de l’évolution des travaux techniques et échanger sur les orientations institutionnelles et juridiques (...)  

Mesures sociales sous la rupture : La vision Talon démontre sa (...)
21-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ne jamais mettre la charrue avant les bœufs. A ce piège, malgré les critiques les plus acerbes sur le manque de (...)  

Narcisse Djègui à propos de la fête nationale du cotonculteur : « (...)
20-07-2017, La rédaction
Parakou accueille le samedi prochain l’édition 2017 de la fête nationale du cotonculteur (Fnc). Il s’agit d’un (...)