Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Crise au Parti social démocrate : Golou déchargé… Ebo Clément président par intérim du Psd

JPEG - 71.9 ko

Emmanuel Golou a été déchargé de ses fonctions de président du Parti social démocrate (Psd). C’était dans l’après-midi d’hier, à l’occasion d’un Conseil national tenu dans les locaux du Cncb, que le sieur Clément Ebo, a été désigné président par intérim du parti. C’est la réponse de la majorité ‘’insoumise’’ aux exactions de la minorité que contrôlait le désormais ex-président du Psd. Au terme de ces assises, le Conseil national a adopté le rapport du Bureau exécutif national (Ben), ainsi que les statuts et le règlement intérieur du parti, et approuvé toutes les décisions prises lors de la séance ayant réuni le 23 juin dernier, 22 sur les 41 membres que compte le Ben. Clément Ebo est chargé de conduire les destinées du Psd jusqu’à l’organisation du prochain congrès.

Les raisons du pourrissement
Dans le communiqué sanctionnant ces assises, les participants ont rappelé les raisons qui ont conduit à ce stade de la crise au sein du Parti social démocrate. On note entre autres, la confiscation au cours de ces dernières années, des statuts, du règlement intérieur et des résolutions adoptés au 3e congrès ordinaire du parti tenu le 17 janvier 2015, l’exclusion à dessein des présidents de fédérations pour n’avoir pas respecté les décisions d’un ‘’simulacre de Conseil national’’ tenu le 21 janvier 2016, la marche forcée vers un congrès décidé par une minorité de 10 membres, après s’étant assuré que les délégués de ce congrès ne parviendront pas de la majorité insoumise, le refus de dialoguer avec cette majorité malgré les demandes formulées les 14 octobre et 26 décembre 2016, puis renouvelées le 13 juin 2017… Voilà donc les éléments à la charge de la minorité, qui vont obliger la majorité écrasante à prendre ses responsabilités pour éviter un naufrage certain à l’héritage du renard de Djakotomey. Emmanuel Golou n’aura plus qu’à s’en prendre à lui-même.

27-06-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2670

Campagne cotonnière 2018-2019 : Le gouvernement augmente le prix (...)
25-05-2018, Arnaud DOUMANHOUN
« Le gouvernement a entrepris depuis deux ans, le renforcement de la professionnalisation du secteur. Et de 451.000 (...)  

Réaction de quelques députés après la décision de la HAAC
25-05-2018, La rédaction
Réaction de quelques dispoquotenibilité Louis Vlavonou « …Je prends acte de la décision de la HAAC tout en regrettant (...)  

La HAAC, le canon braqué contre la presse libre
25-05-2018, La rédaction
Je ne suis pas de ceux qui, habituellement proposent de supprimer les institutions qui posent problème dans leur (...)  

Agapit Napoléon Maforikan, Ancien conseiller de la Haac : « La (...)
25-05-2018, La rédaction
Nul ne peut se réjouir lorsqu’un organe de presse est en difficulté. La liberté de presse est un bien précieux que nous (...)