Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : Hygiène au foyer !

Comment s’y prendre avec un conjoint très peu, ou même, pas du tout attentif à son propre hygiène, celui de son corps. Le malaise, c’est déjà d’y penser. Une haleine fétide, des odeurs qui répugnent, une barbe peu entretenue, des vêtements sales, des sous-vêtements qui puent, la sueur accumulée et macérée, et toutes ces choses désagréables qui insupportent et qui repoussent. A moins d’un effort surnaturel, dévastateur est l’effet sur le couple, du manque d’hygiène chez l’un ou l’autre des conjoints. Pire encore, c’est quand la malpropreté provient de la femme. Ce sont, par exemple, des tresses ou des tissages qui durent des semaines et des sous-vêtements qu’on change moins qu’on ne lave. On a beau être la plus jolie femme du monde, retenir un homme dans ces conditions, relèverait carrément de l’ordre du miracle.
Venant d’un homme, la malpropreté qu’elle soit buccale, cutanée, ou même d’origine génitale emporte la même gravité. Et quand bien même, les femmes ont tendance à s’accommoder, vaille que vaille, elles finissent par ne plus en pouvoir et c’est là, qu’arrive le drame. Emmanuela en sait quelque chose.
De son ex, elle parle comme étant une personne atypique, sympathique et très aimante. Tellement, qu’elle n’eut d’autres choix que de tomber amoureuse. Hélas, c’était sans compter avec la phobie de monsieur, non seulement pour le bain mais aussi et surtout pour le linge. Que n’a-t-elle pas fait ? Parfois, elle eut de timides lueurs d’espoirs, ces fois où la mayonnaise semblait prendre. Mais, il y avait toujours une rechute. Et, tout finissait toujours par s’écrouler comme un château de carte.
C’est à croire que chez monsieur, quelque chose ne tournait pas rond. La suite, on peut se l’imaginer. Sans contexte, la mauvaise odeur fait fuir !!! Pour un ‘‘tue l’amour’’, en voilà un.
Reste maintenant à dire que la malpropreté n’est pas que corporelle. Celle du cadre de vie est toute aussi désagréable. Il ne fait pas forcément beau vivre dans une maison sale, où s’est accumulée la crasse et les mauvaises odeurs.
L’amour, l’attirance, la compréhension... et tout le reste, ne suffisent pas hélas, à la solidité et à la survie du couple : il en faut nécessairement plus. Et dans cette perspective, l’hygiène joue un rôle important, et la négliger ne peut conduire qu’à l’implosion du couple. Une hygiène rigoureuse, voilà là, comme le dit l’autre, un secret des couples qui durent.

17-08-2018, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Conformité des dossiers de déclaration des partis politiques à la (...)
15-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tous les 10 partis politiques ayant enclenché le processus de conformité à la charte des partis politiques en (...)  

Poursuite des mesures sociales sous le Nouveau départ : 3 (...)
14-02-2019, Isac A. YAÏ
Signaux au vert. Les fonctionnaires sont à l’honneur. La gouvernance est une continuité, et Patrice Talon se veut (...)  

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)