Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Entre mouvance et opposition : Que se passe-t-il à Restaurer l’Espoir ?

JPEG - 389.3 ko

On ne l’aura pas vu venir. Mais déjà, tout le monde en parle. Le gouvernement n’aura d’autres choix que de s’expliquer devant la représentation nationale sur le dossier Ofmas. Ceci, pour répondre à la question orale avec débat à lui adressée par l’honorable Guy Mitokpê au sujet de cette même affaire. Cette question orale a le mérite de relancer une polémique qui était bien partie pour se calmer. Le moins qu’on puisse dire est que la démarche du député en question n’est nullement pour faciliter la tâche au gouvernement. Il suffit de voir tout le mal que certains responsables de l’administration des travaux publics se sont donné dès l’éclosion de la polémique pour tenter de la circonscrire.
Il faut croire qu’on en parlera encore pendant quelques jours. L’honorable Guy Mitokpê s’en est assuré en tout cas, donnant par là-même l’occasion de supputer, au-delà de son acte, la posture de son parti vis-à-vis du pouvoir.
On savait depuis la démission de Candide Azannaï, président du parti Restaurer l’espoir, du gouvernement, qu’il (le parti) avait pris ses distances vis-à-vis du pouvoir en place. Ce qui du reste, a été confirmé lors du dernier conseil national du parti.
L’on peine cependant à comprendre la posture du second député de ce même parti, le parti ‘’Restaurer l’Espoir’’, Patrice Nobimè Agbodranfo, pour ne pas le nommer. Ce dernier dont on dit être très proche lui aussi de Candide Azannaï, est resté constant à ce jour, pour ce qui est de son soutien aux actions du chef de l’Etat sans que cela ait posé, en tout cas officiellement, le moindre problème pour son parti.
Patrice Nobimè, faut-il le rappeler, a voté ‘’oui’’ pour la prise en compte du projet de révision de la Constitution, contrairement à son collègue, de même qu’il est membre du Bloc pour la majorité présidentielle et tout ça, le parti ne s’en est jamais plaint à ce jour.
C’est donc en cela que l’ambiguïté va demeurer, au-delà de la question orale avec débat de l’honorable Mitokpè. Candide Azannaï a-t-il effectivement tourné dos à Patrice Talon ? Bien malin qui pourra le dire. Mais, on peut d’ores et déjà l’affirmer sans risque de se tromper, à Restaurer l’espoir, quelque chose ne tourne pas rond.

26-09-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)