Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Concours de recrutement des Docteurs vétérinaires : Le cri de détresse de 8 candidats laissés sur le carreau

JPEG - 419.7 ko

Ils ne seront que 3 candidats à composer pour 11 postes à pourvoir dans la spécialité des Vétérinaires, dans le cadre du concours de recrutement des Agents permanents de l’Etat qui a lieu samedi prochain. Alors que l’on est encore loin de répondre aux besoins sollicités, 8 dossiers ont été rejetés par les organisateurs dudit concours au motif que les candidats n’ont pas fourni l’équivalence de leurs diplômes obtenus à l’Ecole Inter-Etats des sciences et médecine vétérinaires de Dakar (Eismv). C’est une situation qui reste incompris des concernés et qui mérite clarification et indulgence de la part des autorités à divers niveaux. Pour le porte-parole des 8 candidats dont les dossiers ont été rejetés, Victor Allanonto, étant formés à Eismv, une école dont le Bénin est membre fondateur, ils n’espéraient pas mieux qu’à se mettre au service de la nation. Le concours de recrutement auquel ils ont pris part en 2015 a été annulé dès les premières semaines du régime du Nouveau départ. Et pour une nouvelle fois qu’ils tentent leur chance samedi prochain, leurs dossiers ont été rejetés. « Nous ne sommes pas restés les bras croisés. Des démarches ont été menées à l’endroit de la Direction de l’Elevage du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, au Ministère de l’Enseignement supérieur. Il a été demandé que l’Ecole qui nous a formés notifie à la Direction de la Formation et de la qualité de l’Enseignement supérieur l’authenticité de nos diplômes. Ce qui est fait », a-t-il expliqué. Sauf, que les 8 candidats ne sont toujours pas sortis d’affaires. La Direction chargée du recrutement réclame l’équivalence des diplômes. Ce qui est, dit-il, impossible puisque la commission ne siège que deux fois par an et donc ne plus siéger une nouvelle fois en 2017. Les candidats lancent donc alors un cri de détresse pour un dénouement de la situation afin qu’ils composent. Victor Allanonto et ses collèges formés à l’Ecole Inter Etat de sciences et médecine vétérinaires de Dakar espèrent indulgence pour figurer parmi les candidats qui composeront samedi prochain pour faire valoir leurs compétences.

15-12-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)