Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Incendie cyclique à la Haie vive : Hasard ou pyromanie

JPEG - 289.5 ko

28 décembre, aux environs de 4h30, ça a brûlé à nouveau à Cadjehoun. Cette fois ci, ce fut "le times", un autre restaurant dont l’attrait n’a de cesse de grandir ces derniers mois. L’alerte a été donnée par des clients de restaurants voisins restés ouverts un peu plus tard. Et le temps pour les sapeurs-pompiers d’arriver sur les lieux, l’irréparable était fait. Du bâtiment à deux niveaux qui abritait les différents salons, il ne restait plus que ruine. Une fois le feu maîtrisé, constat a pu être fait des dégâts. « Tout est en cendre, il ne reste plus rien », criait un employé en larmes.
Alerté par le gérant, La soixantaine de salariés que compte le complexe s’est porté sur place. « J’étais encore en route quand mon téléphone a sonné. Il s’est écoulée à peine une dizaine de minutes entre mon départ et la survenance du drame. Le temps que je revienne il ne restait plus que ruine », affirme un employé. Dans leurs rangs, c’est le désarroi. « Ce travail était tout ce que nous avions. Quand on a un employeur comme le nôtre, il ne fait pas bien de perdre son emploi. Ici nous sommes une famille. Et c’est ce que nous venons de perdre », a affirmé un autre employé.
Pour l’instant, l’origine de l’incendie reste inconnue. Toutefois, les uns et les autres soupçonnent un sabotage. Plusieurs indices militent en faveur de cette piste. D’abord, la cuisine qui semble avoir été épargné par l’incendie. Pas une buchette d’allumette de brûlée dans aucun compartiment. Dès lors, il y a à se poser des questions. Aussi, il n’est pas évident qu’un court-circuit ait été à l’origine. Pour finir toute porte à croire que le feu est parti d’une clôture mitoyenne à la maison voisine.
Selon Maître Fulbert Béhanzin, il y a lieu de faire la lumière pour comprendre ce qui s’est passé. D’autant plus que l’environnement est particulièrement concurrentiel. « Il faudra rechercher de ce côté-là ; il faut tout faire pour stopper l’hémorragie ». Justement, une enquête a été ouverte à cet effet. Il faut dire qu’avant le restaurant "Le times" un autre restaurant situé non loin de là, avait pris feu dans des conditions similaires. C’était il y deux ans presque jour pour jour. Curieusement c’est arrivé exactement comme pour "le times", en pleins préparatifs des fêtes de fin d’année.

7-01-2019, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
La polémique n’a jamais été aussi forte. L’article 242 du code électoral relatif à l’attribution des sièges aux législatives est diversement interprété (...) Lire  

Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture (...)
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Wiki loves Africa 2019 : Le cnfc accompagne les wikimédiens du (...)
12-02-2019, La rédaction
Dans le cadre du lancement du concours Wiki Loves Africa 2019, ils étaient une vingtaine à participer à une séance de (...)  

Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du (...)
11-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Les autorités d’enquête et de poursuite pénale, maillons clés en matière de la lutte contre le blanchiment de capitaux et (...)  

Projet de gestion des déchets dans le Grand Nokoué : José Tonato (...)
11-02-2019, La rédaction
Dans le Grand Nokoué, le Gouvernement change de fusil d’épaule quant à la gestion des déchets. Le ministre du cadre de (...)  

Promotion des droits de l’enfant : Globe, un monde plus juste (...)
11-02-2019, Isac A. YAÏ
Un géant globe décoré par 7500 photos d’enfants pour promouvoir leurs droits. Cette initiative de l’association (...)