Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Journée internationale de la langue maternelle : Le Renopal fait l’état des lieux de la diversité linguistique au Bénin

Le Réseau national des opérateurs privés pour la promotion de l’Alphabétisation et des Langues a tenu, à l’occasion de la journée internationale de la langue maternelle, une conférence de presse hier au Codiam. Objectif, rendre davantage visibles le réseau et le sous-secteur de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales. Les conférenciers ont débattu autour du thème : « Préservation de la diversité linguistique dans le monde et promotion du multilinguisme en vue de réaliser les objectifs de développement durable ». Pour Gompassounon Ahmed Bio Nigan, l’un des communicateurs, ce thème permet de souligner le rôle important des langues maternelles dans le développement d’une éducation de qualité et de la diversité en vue de la réalisation des Objectifs du développement durable. D’après le Cenala, le vivier linguistique du Bénin comporte 62 langues nationales inégalement réparties sur le territoire national et la politique linguistique du Bénin comporte deux orientations dont la politique de la langue officielle et celle relative aux langues nationales. Suivant la première orientation, le français est la langue d’Etat, c’est-à-dire de la présidence, du parlement, de l’administration, de la justice et de l’éducation. Suivant la deuxième orientation, cette politique linguistique est relative aux langues nationales. « Ainsi, le Gouvernement porte une attention particulière à la défense de la diversité linguistique en développant des programmes d’alphabétisation dans la langue des communautés, de façon à ne laisser personne de côté, en encourageant les médias à diffuser dans les langues nationales », a renchéri Gompassounon Ahmed Bio Nigan. A l’en croire, le multilinguisme est un atout et non un problème ou un fardeau.

22-02-2018, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)