Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mise en œuvre de la nouvelle carte sécuritaire : Les commissariats d’arrondissements interdits de recevoir des plaintes

JPEG - 264.3 ko

Ils sont nombreux, ces citoyens qui continuent de se référer aux commissariats d’arrondissements des communes sous tutelle de la gendarmerie pour déposer leurs plaintes. Et bien évidemment, ils y essuient une fin de non-recevoir. En effet, depuis le 2 janvier 2017, la nouvelle carte sécuritaire, telle annoncée par le gouvernement du nouveau départ, est opérationnelle sur l’ensemble du territoire national. Ainsi, les policiers sont devenus les seuls maîtres dans les villes à statut particulier et les chefs-lieux de départements, et les gendarmes ont pris le contrôle des communes ordinaires conformément aux dispositions du décret 2000 portant délimitation des zones de compétences de la police et de la gendarmerie. Mais, un tour à Abomey-Calavi, une commune placée sous le contrôle de la gendarmerie, et force est de constater que de nombreux citoyens peinent à s’adapter à la nouvelle donne car, en attendant le redéploiement des agents, les commissariats d’arrondissements de Godomey-Togoudo, de Gbodjè, d’Akassato… n’ont pas encore fermé. Sauf que cette présence provisoire n’est pas à confondre avec leur fonctionnement traditionnel, c’est-à-dire exécuter leurs attributions antérieures à la décision de la mise en œuvre de la nouvelle carte sécuritaire. C’est pourquoi, les citoyens qui continuent de se référer aux commissariats d’arrondissement sont purement et simplement orientés vers le commissariat central d’Abomey-Calavi ou la gendarmerie la plus proche. C’est donc clair que les commissariats centraux ou d’arrondissements installés en violation des dispositions du décret 2000 seront bientôt fermés. Ce n’est qu’une question de temps.

9-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Le côté institutionnel des législatives
17-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Les stands de la foire politique sont ouverts. A échéances régulières, ils drainent du monde. Cette fois, ils sont particulièrement animés. Les temps (...) Lire  

Editorial : Pour le vote…Nos cartes !
17-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Entretien à propos du RAMU
15-11-2013, Isac A. YAÏ
Vente de cartes Sim à la sauvette : Un commerce clandestin à la (...)
11-07-2013, Nicolas PELLETIER, Patrice SOKEGBE


0 | ... | 2460 | 2490 | 2520 | 2550 | 2580 | 2610 | 2640 | 2670 | 2700 | ... | 2820

Accord de partenariat entre l’ordre des avocats et Nsia Banque : (...)
17-12-2018, Isac A. YAÏ
La Caisse Autonome des Règlements Pécuniaires des Avocats (Carpa) est désormais une réalité au Bénin et son compte est (...)  

Construction de la route Djougou-Péhunco-Kérou- Banikoara : Le (...)
17-12-2018, Patrice SOKEGBE
Le Gouvernement béninois a fait de l’agriculture, notamment la filière coton, un pôle prioritaire de développement du (...)  

Réforme de la tarification : Les 9 avantages des nouvelles offres (...)
14-12-2018, Isac A. YAÏ
Tous les acteurs du secteur de la téléphonie doivent se conformer aux nouvelles règles de tarifications définies par (...)  

Lutte contre l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest : L’Abegief (...)
13-12-2018, Adrien TCHOMAKOU
Aucun pays n’est véritablement à l’abri des attaques terroristes. C’est un fléau qui a affecté déjà des pays limitrophes (...)