Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Promotion des Agr autour du parc de la Pendjari : Le Pagap débloque 62,07 millions de Fcfa pour des microprojets

Après l’étape de Kandi, le Projet d’Appui à la Gestion des Aires Protégées (Pagap) vient d’appuyer 39 microprojets autour de la réserve de la Pendjari. Les bénéficiaires, organisés en groupements ou en structures ont reçu les chèques symboliques le 21 décembre dernier à Tanguiéta, la porte d’entrée de la Pendjari. Pour ces derniers, le lancement des Activités Génératrices de Revenus (Agr) 2e génération confirme la volonté manifeste des autorités en charge de la gestion des aires protégées de faire du développement économique local, le levier d’une gestion durable des ressources naturelles. Cependant, les promoteurs de microprojets attendent beaucoup plus de financements pour mieux se passer des activités dévastatrices de la biodiversité. « Je voudrais insister sur les besoins réels et nombreux des populations en termes d’accompagnement pour les activités génératrices de revenus. Sur 1069 idées de projets reçues, seules 39 ont pu être satisfaites avec un montant global de 62, 07 Fcfa », a dit Séraphin Kouago, Président de l’Avigref de la Pendjari. Les coûts de ces microprojets varient de 733 250 Francs Cfa pour le projet le plus bas à 18 403 745 CFA pour un projet structurant basé sur le Tourisme Equitable. Parmi les microprojets sélectionnés pour bénéficier des fonds de démarrage, 21 concernent la commune de Tanguiéta et 18 sont attendus à être mis en œuvre dans la commune de Matéri, précisément dans l’arrondissement de Dassari. L’initiative vise à créer des revenus alternatifs aux communautés riveraines pour réduire la pression humaine sur les ressources de nos parcs nationaux. C’est un moyen, selon le Directeur Général du Cénagref, Benoît Tchogou, pour renforcer la cogestion de nos réserves, une approche irréversible en cours dans notre pays depuis plus de deux décennies. Quant au conseiller technique aux ressources naturelles du Ministre en charge du développement durable, Joël Avikpo, il a rappelé à l’occasion la vision du gouvernement d’assurer une meilleure protection de la biodiversité avant de rassurer que toutes les dispositions sont prises pour favoriser une bonne gestion des fonds mis à la disposition des promoteurs d’activités génératrices de revenus.

27-12-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Bail sans pagaille !
26-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Les comptes sont bons. Pour le bonheur des locataires et des propriétaires, la loi sur le bail est votée. Encore deux petites étapes et un véritable (...) Lire  

Chronique judiciaire : 7 ans de travaux forcés (...)
26-04-2018, Isac A. YAÏ
Editorial : L’agro industrie en hibernation
26-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Jeunesse, grande inquiétude (...)
25-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour l’hygiène publique
25-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Attention…Enfin promulguée !
24-04-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2490

Le Cb douane Marcellin Laourou annonce la répression de la (...)
27-04-2018, La rédaction
Au Port autonome de Cotonou, la répression de la non-conformité des plombs est désormais systématique, assortie (...)  

Dr Akibou Akindélé, spécialiste en ethno-climatologie « Il faut (...)
26-04-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
A travers les comportements de la faune et de la flore, il est aussi possible d’apprécier la variabilité climatique. (...)  

Efficacité des mesures douanières au Port de Cotonou : Le Cb (...)
25-04-2018, La rédaction
Vigilance et pragmatisme. Ce sont les mots qui caractérisent désormais la Brigade Douane Cotonou Port, notamment face (...)  

Stigmatisation des vieillards : Les personnes du 3ème âge victimes (...)
25-04-2018, La rédaction
Les personnes du 3ème âge sont pour la plupart moins considérées dans la société. Elles subissent le plus souvent une (...)