Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Vente frauduleuse de centaines de tombes au cimetière d’Adjagbo : Le maire Bada menace et lance un d’audit

JPEG - 281.4 ko

Une mafia organisée autour de la vente des tombes. C’est une escroquerie pour le moins osée, quand la dernière demeure d’un défunt doit être un produit de corruption. A Abomey-Calavi, cette tradition du respect, voire du culte voué aux morts dans la société traditionnelle africaine, n’influence aucunement la morale de certains individus, qui saisissent l’occasion des funérailles pour s’en mettre plein les poches. A la comptabilité de l’hôtel de ville, le nombre de tombes vendues est largement en deçà de ce que pourrait générer l’occupation réelle du site. Le déficit frappe à l’œil, et le maire Georges Bada s’est référé à un cabinet d’audit pour mieux appréhender les fuites de cette catégorie de ressources. Justice sera donc rendue au mort.

JPEG - 232 ko

En effet, l’achat d’une tombe coûte environ 120.000F contre une quittance délivrée par la mairie. Par quelle alchimie, les corps enterrés sont-ils plus nombreux que ceux déclarés ? Même des allées sont vendues pour faire la place aux morts. C’est tout simplement l’œuvre de la mafia qui a désormais à ses trousses un cabinet d’experts géomètres dans le cadre de l’audit en cours. Un tour sur le site du cimetière et le constat est patent. Pour le moment, les experts sont à pied d’œuvre. A l’occasion, il s’agira pour eux de répertorier le nombre réel de tombeaux et de dégager l’espace existant pour une gestion beaucoup plus rationnelle. Georges Bada vient ainsi de donner un coup de pied dans la fourmilière, et les sanctions pourraient être lourdes pour les auteurs de cette supercherie. En dépit de la sentence humaine qui découlerait du rapport des experts, la hantise du feu de l’au-delà est encore plus effrayante pour les fraudeurs.

20-06-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : Regard sur projet à Ouèdo !
24-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Très attachés à l’habitat, des nouvelles du genre, les Béninois n’y sont jamais indifférents. Une fois de plus, avec joie et, en même temps quelques (...) Lire  

En vérité : Heureuse décision !
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Dossier Dangnivo, une bombe à retardement
28-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Communication via internet : Le Gouvernement annule la taxe, les (...)
24-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU, Patrice SOKEGBE
Dossier Dangnivo, une bombe à retardement
28-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2670

Révolution dans le monde numérique : Arcep et Jeny Sas offrent le (...)
24-09-2018, Isac A. YAÏ
Il est désormais possible d’avoir des noms de domaine .bj pour contribuer à la croissance économique des entreprises (...)  

Rencontres régionales des architectes d’Afrique en Côte d’Ivoire : (...)
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Le Président du Conseil national de l’Ordre des Architectes et des urbanistes du Bénin, Narcisse Justin Soglo a pris (...)  

Menace des inondations au Bénin : Sept communes du Nord et de la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
La liste des communes en situation d’alerte s’accroit. Elles sont désormais sept à passer en situation d’alerte rouge, (...)  

Secteur postal informel au Bénin : L’Arcep sensibilise les (...)
17-09-2018, Patrice SOKEGBE
L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste (Arcep-Bénin) a effectué, vendredi dernier dans (...)