Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


La saga des stars-enfants

Elles étaient attendues avec beaucoup d’impatience. Mais seul Cristiano Ronaldo a fait défection parmi les stars annoncées pour luire de leur éclat au pays du football champagne, du football Samba. Le football que Pélé a réinventé et que Neymar se jure de perpétuer. Comme une âme en peine, la Diva portugaise a traversé ce mondial comme si l’air sud-américain de ses principaux rivaux (Messi et Neymar) lui avait anéanti toutes ses forces et ses certitudes. Seule la vue du Ghana a semblé lui redonner un regain de forme. Peut-être a-t-il voulu montrer à ce charlatan ghanéen que les sortilèges qu’il prétendait lui avoir jetés lui servaient, en fait, de stimulant. Toujours est-il que c’est à cette seule occasion qu’il a semblé sortir de sa torpeur. Sinon, pour le reste, il a été une vraie ombre chinoise.
Pendant ce temps, Messi, son ennemi intime, faisait des siennes à chacune de ses sorties. Un peu timide voire timoré au début, faute à une équipe argentine assez approximative, notre lutin s’est amélioré, au fil du temps, pour se bonifier carrément lors du 3ème match. Malheureusement pour nous, c’était contre le Nigeria, une équipe africaine. Auteur de 4 des 6 buts de son équipe, le quadruple ballon d’or européen est bien parti pour être parmi les meilleurs de ce mondial de tous les suspenses. Il en va de même de Neymar que les embruns des côtes natales semblent tonifier. Il est l’homme à tout faire de ce Brésil dont la brillance date d’une période déjà lointaine. Après les échecs consécutifs de leurs équipes les plus attrayantes en 1982 et 1986, les joueurs commencent à s’exiler massivement, de même que les entraîneurs. Le brassage de leur technique naturelle et de la rigueur disciplinaire qu’ils vont apprendre en Europe va accoucher de ce football insipide mais efficace qu’ils nous ont montré avec leurs victoires finales en 1994 et en 2002. Neymar reste, avec Thiago Silva, les seuls artistes au milieu d’une équipe de bourrins qui, en plus, bénéficient d’une chance de … cocus. Heureusement que la Colombie nous berce encore par la fluidité et la beauté de son football que le génial James Rodriguez anime de tout son talent naissant. Il est un vrai régal pour les yeux et une vraie torture pour les adversaires. Le jeune Joel Campbell est sur la même voie, malgré le match insipide que son équipe (Costa Rica) a livré face à la Grèce. Mais, comme la chance est souvent la partenaire du talent, la qualification a couronné l’équipe la plus dotée de cette qualité, à l’exemple du capitaine Bryan Ruiz au pied gauche magique. Benzéma aussi a, jusqu’ici, répondu présent, aidé en cela par Valbuena, le petit bout d’homme au dépositoire du jeu français et tellement intelligent. L’Allemand Müller, tout en discrétion, est d’une efficacité effrayante.
Les statistiques les plus impressionnantes se situent au niveau des meilleurs joueurs de ce mondial. Joël Campbell, Rodriguez James et Neymar ont 22 ans chacun. Thomas Müller en a 24. Lionel Messi et Karim Benzéma ont, pour leur part, 27 ans. Comme quoi, la précocité des joueurs a pris le pas sur leurs aînés à cause des compétitions auxquelles ils sont habitués, pour la plupart, dans des centres de formations. Il reste à l’Afrique de s’en imprégner. Mais cela passe par l’érection des infrastructures adéquates. Ce qui est loin d’être le souci de nos dirigeants.
Béchir MAHAMAT

1er-07-2014, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lassa, la fin d’un cauchemar
4-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle fait désormais partie du passé. L’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Lassa a été finalement vaincue. Au Bénin, cette affection dangereuse et (...) Lire  

Editorial : Le 28 de la division !
4-04-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les mémoires de Houngbédji
3-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Bonnes nouvelles de Tourou (...)
2-04-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tapis rouge pour la Cena
2-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Difficile consensus…
1er-04-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Verdict Ecureuils Cadets gate : Quentin, Vicentia et Ekoué (...)
31-10-2018, Ambroise ZINSOU, Isac A. YAÏ
Verdict Ecureuils Cadets gate : Quentin, Vicentia et Ekoué (...)
31-10-2018, Ambroise ZINSOU, Isac A. YAÏ
En vérité : La galère du football béninois
17-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Temps additionnel : Héroïques Bleus
11-07-2018, Ambroise ZINSOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 300

Participation du Bénin à la Can Egypte 2019 : Compter sur les (...)
27-03-2019, Ambroise ZINSOU
Dans sa liste contre les Eperviers du Togo, le sélectionneur des Ecureuils du Bénin, Michel Dussuyer a fait appel à (...)  

Qualification des Ecureuils du Bénin pour Egypte 2019 : Les (...)
26-03-2019, Ambroise ZINSOU
Passée l’euphorie de la qualification des Ecureuils du Bénin dimanche dernier après leur victoire (2-1) sur les (...)  

Can Egypte 2019 : Talon salue l’exploit des Ecureuils et leur (...)
25-03-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Pas sans le Bénin. La Coupe d’Afrique des Nations édition 2019 qui se jouera en Egypte en juin prochain comptera parmi (...)  

Victoire des Ecureuils sur les Eperviers du Togo : Retour (...)
25-03-2019, Ambroise ZINSOU
Un match nul suffisait aux Ecureuils au Bénin pour savourer les délices de la Can 9 ans après. Au finish, les (...)