Covid 19 au Bénin : Les centrales et confédérations syndicales demandent un réaménagement du calendrier scolaire

Isac A. YAÏ 23 mars 2020

Les secrétaires généraux de la CSA Bénin, CGTB, COSI, UNSTB, CSUB et CSPIB se cont sont rénis ce lundi 23 mars pour apprécier la situation de la pandémie au Bénin et les mesures prises par le gouvernement. Tout en saluant les mesures prises par le gouvernement, les centrales et confédérations syndicales ont invité le gouvernement à ordonner l’anticipation des congés de pâques. Elles se sont engagées à faire des sacrifices qu’indurait ce réaménagement du calendrier scolaire. Par ailleurs, elles ont fait des propositions pour contenir cette pandémie et ont invité les travailleurs au respect des mesures prises par le gouvernement.

Lire ci-dessous la déclaration commune des confédérations et centrales syndicales
Suite à la confirmation du premier cas de CORONA-VIRUS appelé COVID 19, le gouvernement du Bénin s’est réuni en conseil extraordinaire des ministres le mardi 17 Mars 2020 pour se pencher sur la situation et prendre des mesures visant à éviter la propagation du virus.
Les Secrétaires Généraux de la CSA-Bénin, CGTB, COSI-Bénin, UNSTB, CSUB et CSPIB saluent la promptitude avec laquelle le gouvernement a réagi, apprécient les différentes mesures à leur juste valeur et invitent par la même occasion les travailleurs des différents secteurs et tous les citoyens béninois à respecter rigoureusement lesdites mesures.
Toutefois, en dépit de la pertinence de ces mesures dans la prévention du COVID 19, les secrétaires généraux appellent le gouvernement à aller au-delà.
C’est pourquoi,
Vu l’importance de la mesure relative à la distance de sécurité d’un mètre entre personnes ;
Vu l’importance de celle interdisant les rassemblements pouvant réunir une cinquantaine de personnes ;
Vu la mise en application de ces deux (02) mesures au niveau de certaines institutions et structures publiques comme la Cour Constitutionnelle, l’Université d’Abomey-Calavi, les palais de justice ;
Vu la non disponibilité des dispositifs de lavage des mains dans la plupart des écoles, Lycées, Collèges et Universités du Bénin ;
Vu qu’aucune disposition n’est visible au niveau de nos marchés pour la mise en œuvre des mesures prises par le gouvernement ;
Vu que la dernière mesure relative à la suspension des cultes et célébrations eucharistiques dans les églises vise surtout le respect de la mesure relative à la distance de sécurité ;
Vu l’impossibilité de respecter cette distance d’un mètre entre écoliers, élèves et étudiants ;
Vu la correspondance de la FENAPEB adressée aux autorités et demandant la fermeture temporaire des écoles et universités ;
Vu que les écoles, collèges, lycées et universités sont des lieux à haut risque à cause des effectifs pléthoriques dont ils regorgent ;
Vu qu’un nombre de plus en plus croissant de parents inquiets retiennent déjà leurs enfants à la maison ;
La CSA-Bénin, la CGTB, la COSI-Bénin, l’UNSTB, la CSUB et la CSPIB invitent le gouvernement à ordonner la mise en congé anticipé de pâques pour tous les acteurs de l’éducation afin que les mesures appropriées soient prises au niveau de ces institutions scolaires et universitaires pour que le mal soit circonscrit.
Aussi, pour renforcer les mesures de prévention contre le COVID 19, les Secrétaires Généraux font-elles les propositions ci-après au gouvernement :
• Renforcer les capacités des agents en première ligne du combat et les doter du matériel nécessaire ;
• Appuyer l’ensemble des structures publiques et privées par la mise en place des dispositifs de lavage des mains et l’utilisation du gel hydro alcoolique ;
• Prendre des mesures visant à limiter et à sécuriser l’animation des marchés ;
• Prendre les dispositions nécessaires pour contrôler les prix de vente des articles ou produits nécessaires à la prévention contre le COVID 19 en vue de mettre fin à la spéculation et la surenchère.
Par ailleurs, les Centrales et Confédérations Syndicales signataires prennent l’engagement de consentir les sacrifices nécessaires qu’induirait le réaménagement du calendrier scolaire.
Elles lancent un appel aux parents d’élèves afin qu’ils prennent également leur responsabilité dans l’encadrement et la surveillance des enfants.
Elles interpellent les collectivités locales aux fins de jouer leur partition dans la lutte contre la propagation du virus.
A l’endroit de la population, les Centrales et Confédérations syndicales demandent le respect strict des mesures de prévention préconisées par les autorités sanitaires.
Les Centrales et Confédérations syndicales réaffirment leur disponibilité à contribuer à la sensibilisation des travailleurs pour empêcher la propagation du virus.
Elles restent ouvertes au dialogue avec les autorités à tout échange allant dans le sens de la prise des mesures en vue de la protection des travailleurs et du peuple béninois.
D’ores et déjà, pour donner l’exemple, les Organisations syndicales, signataires de cette déclaration ont pris la décision de suspendre jusqu’à nouvel ordre toutes les activités à risques au niveau de la Bourse du Travail.
Fait à Cotonou, le 23 Mars 2020





Dans la même rubrique