Centenaire de naissance du président Sourou Migan Apithy : La collectivité Houéto-Bah de Porto-Novo rend hommage au disparu

Karim O. ANONRIN 9 octobre 2013

Les manifestations entrant dans le cadre de la commémoration du centenaire de naissance de l’ancien président de la République du Dahomey, actuel Bénin, Joseph Marcellin Sourou Migan Apithy, se poursuivent. Prévues pour durer jusqu’au 7 décembre 2013, ces manifestations ont déjà connu plusieurs étapes. Le samedi dernier, c’est la collectivité Houéto-Bah de Porto-Novo à laquelle appartient la famille Apithy qui a rendu homme à l’illustre disparu à la faveur d’une cérémonie de sacrifice et d’offrande aux divinités de ladite collectivité. C’était en présence des membres du comité d’organisation de la commémoration du centenaire de naissance du président Sourou Migan Apithy, de quelques uns de ses enfants au nombre desquels Henri Apithy, des dignitaires et autres membres des familles et de la collectivité Houéto-Bah. A en croire le président du comité d’organisation de cette commémoration, « …Dans le cadre du centenaire de l’ancien président de la République Sourou Migan Apithy, nous avons voulu nous souvenir de lui en commençant par la couche familiale. Et la couche familiale, c’est sa maison natale, ce sont ses ancêtres dont les mânes ont été priées pour avoir leur bénédiction pour la suite des manifestations… », a t-il déclaré. Quant au fils cadet de l’illustre disparu, Henri Apithy, il a laissé entendre que les œuvres de son feu père sont gigantesques et très riches en enseignement. Il a précisé que ce qui l’a le plus marqué auprès de son père est l’amour qu’il avait pour son pays jusqu’à sa mort. Selon Henri Apithy, le président Sourou Migan Apithy a été toujours prêt pour se sacrifier pour sa patrie même étant en asile en France. Aussi, a t-il promis que la mémoire de son père et ses œuvres seront à jamais préservées pour le bien des futures générations. Car, a t-il souligné, non seulement c’est le président Joseph Marcellin Sourou Migan Apithy qui a proclamé la République du Dahomey le 4 décembre 1958, mais il est également le premier député du Dahomey à l’Assemblée nationale française et il est l’artisan de plusieurs acquis pour le Dahomey tel que le Port autonome de Cotonou qu’il a d’ailleurs inauguré. Il faut noter qu’une fondation qui portera le nom de cet ancien président de la République du Bénin, ex-Dahomey est actuellement en constitution.





Dans la même rubrique