Fête de la Tabaski : L’Imam Abdoul-Madjid parle des 10 jours les plus importants du mois

La rédaction 29 juillet 2020

La fête du sacrifice encore appelée la fête de la Tabaski avance à grand pas. Dès le début du mois de Dhoul-Hijja, plusieurs actes et mérites sont observés par les fidèles. A travers une interview, l’imam Mamam Tondro Abdoul-Madjid de la Mosquée Al-Houda parle des mérites des 10 premiers jours, de nuits du mois de Dhoul-Hijja et des bonnes actions qui y sont pratiquées.

Quels sont les mérites des 10 premiers jours, de nuits du mois de Dhoul-Hijja ?
Nous sommes rentrés dans le mois de Dhoul-Hijja 1441 équivaut au douzième mois du calendrier lunaire correspondant au 22 juillet 2020. Nous comptabilisons 10 premiers jours les plus importants du mois. Ces jours ont tous une particularité….Le deuxième jour, c’est le jour où Dieu a accepté les supplications de Younous en le sortant du ventre du poisson sain et sauf après plusieurs années. Quiconque jeûne ce jour est comparable à un adorateur d’Allah une année entière sans aucune offense. Le troisième jour, c’est en effet ce jour-là qu’Allah accepta les prières de Zakhary : Quiconque jeûne ce jour, Allah acceptera ses prières. Le quatrième jour, c’est ce jour-là que naquit le prophète issa (Jésus) : Quiconque jeûne ce jour, Allah l’épargnera de la pauvreté et du malheur. Le cinquième jour, c’est ce jour qu’est né le prophète Moise (Musa) : Quiconque jeûne ce jour-là sera purifié de l’hypocrisie et du châtiment de la tombe. Le sixième jour, c’est le jour au cours duquel Allah SWT a ouvert les portes du bienfait à son prophète : Quiconque jeûne ce jour, Allah le regardera de son œil clément et il ne sera plus jamais châtié. Le septième jour, c’est le jour au cours duquel Allah SWT ordonne la fermeture des portes de l’enfer et elles ne seront ré-ouvertes qu’après les 10 premiers jours de Dhul-Hijjah : Quiconque jeûne ce jour, il lui sera fermé trente portes de souffrances et il lui sera ouvert trente portes de bonheur. Le huitième jour, c’est le jour communément appelé le jour de songe (rêve d’Abraham sacrifiant son fils Ismaël) c’est ce jour de Tarwya, jour de la délibération pour se préparer au Hajj, en se sacralisant : Quiconque jeûne ce jour aura une récompense indescriptible. Le neuvième jour, c’est le jour d’Arafat, jour du pèlerinage. A ce sujet, le Coran a mentionné : « Aujourd’hui, j’ai parachevé pour vous votre religion etc… » : Quiconque jeûne ce jour aura l’effacement des péchés de l’année antérieure et l’effacement des péchés de l’année à venir. Le dixième jour, c’est le jour du sacrifice du mouton : Quiconque effectue le sacrifice, la première éjaculation du sang constituera le pardon de ses péchés et de ses gens. Quiconque donne à manger ce jour à un musulman ou fait de l’aumône, ses œuvres méritoires seront aussi lourdes que le mont de Uhud.

Quels sont les actes à multiplier durant cette période ?
Le prophète (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) a déclaré : « il n’y a pas d’actes qui soient meilleurs aux yeux d’Allah ni plus largement récompensés qu’un bon acte accompli au cours des dix premiers jours d’Al-Adha ». Le premier acte consiste à l’exécution de l’Oumra (pèlerinage), une des meilleures œuvres pieuses prescrites durant ces dix jours. Le prophète Mohamed (SAW) a dit : « Celui qui aura fait le pèlerinage sans commettre d’actes impudiques, ni de désobéissance, redeviendra tel qu’il était le jour où sa mère l’a enfanté, absout de ses péchés ». Cet acte n’est pas obligatoire, car Allah, exalte soit-il, l’a prescrit à chaque musulman qui en a les moyens et qui remplit les conditions. Le deuxième acte consiste au jeûne qui est fortement recommandé durant cette période, car il est une bonne œuvre mais surtout le jour d’Arafat. Le prophète a dit : « Nous espérons qu’Allah, en raison du jeûne du jour d’Arafat, pardonne nos péchés de l’année qui le précède et de celle suivante… ». C’est un moment favorable pour se repentir auprès d’Allah. Le troisième acte consiste à la lecture du coran qui est un commerce qui ne stagne jamais. Essayons donc de multiplier la lecture durant ces 10 jours. Le quatrième acte consiste à la prière qui est la meilleure chose accomplie, alors que celui qui peut multiplier sa pratique le fasse. L’assiduité dans l’accomplissement des prières surérogations est une des choses qui suscitent l’amour d’Allah. Le cinquième acte consiste à l’évocation d’Allah, exalté soit-il. Allah aime ceux qui l’évoquent. C’est un moyen d’atteindre le succès dans ce monde et dans l’au-delà. Le prophète (SAW) a dit : « Il n’y a pas de jour plus importants pour Allah et pendant lesquels les bonnes actions accomplies lui sont plus chères que ces dix jours. Multipliez-y donc le tahlîl, le takbir et le tahmîd ». Le sixième acte consiste en l’aumône. Donner de l’aumône, aider le malheureux, nourrir l’affamé, réjouir le croyant, lui apporter du bonheur et faire disparaître ses soucis. Tout cela est aimé d’Allah exalté soit-il. Le prophète nous dit à cet effet que « les personnes les plus aimées d’Allah sont plus utiles aux autres. Et l’œuvre la plus aimée d’Allah est le fait de rendre un musulman heureux en dissipant sa peine, en remboursant sa dette ou en la rassasiant ». Le septième acte consiste au sacrifice. Le sacrifice a été prescrit afin de se rapprocher d’Allah par son sang et en faisant l’aumône de sa viande aux pauvres. Le sacrifice est une sunna. Il est détestable de délaisser pour celui qui a les moyens. Le huitième acte consiste à l’invocation. Le prophète a dit : « La meilleure invocation est celle formulée le jour d’Arafat et la meilleure formule est celle que j’ai prononcée, ainsi que les prophètes qui m’ont précédé : la Ila ha Ila Allah wahdahu la charika lah laoul mulk wa lahoul hamd wa huwa ala kulli chay’in qadir (Nul autre n’est digne d’être adoré qu’Allah seul sans associés ; à lui le pouvoir et à lui la louange, et il a le pouvoir sur toute chose) ». Cela montre que l’invocation faite le jour d’Arafat est meilleure que les autres jours et est immédiatement exaucée. Le neuvième acte consiste à la repentance et au fait d’éviter les péchés. Il convient de se repentir sincèrement durant ces dix jours et à tout moment, de revenir vers Allah, exalté soit-il, et de mettre fin aux actes de désobéissance et aux péchés.

Votre mot de la fin.
Chers frères et sœurs, empressons-nous d’accomplir de bonnes œuvres durant ces dix jours et multiplions les invocations et les demandes de pardon. Rapprochons-nous le plus possible d’Allah, exalté soit-il, en espérant que nous obtiendrons une grande réussite. Qu’Allah, exalté soit-il, nous compte parmi ceux qui ont hâte d’accomplir les bonnes œuvres. Louange à Allah, seigneur de l’univers.

Propos recueillis par : Falilathou ABDOULAYE (Stag.)





Dans la même rubrique