Vicky Salami au sujet du single "Ekognon" : « C’est un chant d'espoir »

La rédaction 20 juin 2019

Espérance Victoire Salami à l’état civil, Vicky est enseignante de lettres et artiste-chanteuse. Elle nous parle ici de son single "Ekognon"

Il y a peu, vous avez lancé un single titré "Ekognon", quel est le message que cela véhicule ?
"Ekognon" est un chant d’espoir. Il exhorte à prendre la vie du bon côté, à persévérer et travailler à un lendemain meilleur.

Est-ce votre premier single ou vous en aviez d’autres ?
C’est le premier que j’ai fait seule. Le deuxième ne saurait tarder.

Quand avez-vous réellement démarré votre carrière ?
Je suis à mon premier single. Je crois que c’est lui qui lance ma carrière.

Vos morceaux sont beaucoup plus en fongbé, pourquoi ce choix-là ?
Je voudrais éviter d’être hermétique. Le Fongbé est une très belle langue qui a une portée nationale. Comme je chante la réalité des béninois, il faut bien que le message leur soit accessible. Il faut aussi dire que c’est la langue par laquelle je réussis à exprimer mes intentions sans les altérer.

Dans quel registre êtes-vous ?
Je fais de la world musique avec une grosse marque béninoise. Car, comme je l’ai dit, il faut que mes compatriotes puissent la consommer sans souci.

Si vous devez le changer, que serait-il ?
Je ferais du zouk, de la rumba ou le Rnb du fait de leur capacité à véhiculer l’émotion. Et puis, c’est assez calme.

A quand votre premier album ?
L’album est en préparation. Je mettrai le temps qu’il faut pour en faire une belle œuvre.

Quels sont vos projets, à court, moyen et long termes ?
Pour le moment à court terme, je vais accorder beaucoup d’attention à la promotion de "Ekognon’’. À moyen terme, le clip vidéo de mon prochain single est prêt. Je le lance bientôt. Et à long terme, place sera faite à quelques collaborations, à l’enregistrement des autres titres de l’album et son lancement.

Que pensez-vous du téléchargement gratuit ? Arrivez-vous à gagner votre vie avec ?
La musique est une passion pour moi. Ce qui compte actuellement, c’est que les gens me découvrent et m’adoptent. Le téléchargement gratuit à mon avis n’est pas si mauvais que cela. Il donne de l’audience et de la visibilité à l’artiste. Les artistes misent désormais sur les contrats.

Qu’est-ce qui vous inspire le plus souvent ?
Il s’agit de la vie en général, de mes vécus et de ceux des autres. On peut donner de la mélodie à tout. Pourvu que ce qui nous arrive nous parle vraiment.

Votre mot de la fin
J’invite par ce canal le public béninois à consommer ’’Ekognon’’ sans modération.
Propos recueillis par : Marina HOUNNOU (Coll.)





Dans la même rubrique