Covid-19 et pèlerinage musulman : Pas de « Mecque » pour tout le monde

Fulbert ADJIMEHOSSOU 23 juin 2020

Le pèlerinage musulman aura lieu. Mais, il n’est pas ouvert à tous les fidèles à cause du coronavirus. Selon Afp, seul un millier de fidèles résidant en Arabie saoudite seront autorisés à accomplir le grand pèlerinage à la Mecque cette année du fait des mesures drastiques liées à la pandémie de Covid-19. « Cette décision est prise pour garantir que le hajj ait lieu de manière sûre du point de vue de la santé publique, en observant toutes les mesures préventives et les protocoles de distanciation sociale nécessaires face aux risques associés à cette pandémie, et conformément aux enseignements de l’islam relatifs à la préservation la vie humaine », a justifié le ministère chargé du pèlerinage.
Prévu du 28 juillet au 2 août, le pèlerinage sera limité aussi aux fidèles de moins de 65 ans et ne souffrant pas de maladies chroniques. De fait, la décision ferme la porte du hajj aux fidèles venant de l’étranger, une première dans l’histoire moderne de l’Arabie saoudite. Les candidats au pèlerinage seront testés pour s’assurer qu’ils ne sont pas infectés par le virus avant leur arrivée dans la ville sainte de La Mecque et devront subir une quarantaine domestique après la fin du rituel. Les règles d’hygiène et de distanciation physiques seront observées durant les rites. Faut-il, le rappeler, le hajj est l’un des cinq piliers de l’islam.





Dans la même rubrique