Abomey-Calavi : Des élus communaux s’arrogent le pouvoir judiciaire

Bergedor HADJIHOU 26 janvier 2021

Nul n’a le droit de se faire justice. C’est cet adage que viennent d’ignorer royalement le chef d’arrondissement de Dékanmey dans la commune de So-Ava et plusieurs chefs-village cités en guise de complice. Ils sont en effet attendus au tribunal de Calavi ce mardi pour avoir installé parallèlement au pouvoir judiciaire dans l’enceinte du siège de l’arrondissement, un tribunal et une prison privés. Actes de torture et traitements inhumains étaient le lot quotidien de leurs victimes. Selon les informations recueillies, les complices, en l’occurrence les chefs de village ont intimidé plusieurs témoins pour éviter qu’ils dévoilent les faits. C’est pour libérer la parole à l’audience que les présumés coupables et l’auteur principal gardés au commissariat depuis le 20 janvier dernier seront écoutés par le tribunal ce mardi. Les complices soupçonnés de faux témoignages ont été mis au arrêt alors qu’ils se sont rendus chez les autorités pour défendre le chef d’arrondissement.





Dans la même rubrique