Alassane Soumanou : « La démission de Yayi est une erreur politique »

Patrice SOKEGBE 4 décembre 2020

Invité sur l’émission Actu Matin de la chaine de télévision Canal3, Alassane Soumanou Djimba, ancien ministre et acteur politique, s’est prononcé sur la situation qui prévaut depuis quelques mois dans le parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe). Selon lui, la démission de l’ancien président de la République, Boni Yayi de la Fcbe était une erreur politique. « Après avoir géré le pouvoir pendant 10 ans, c’était un scandale pour moi de voir la Fcbe disparaitre comme certains rassemblements. On a de la peine de voir de son vivant plusieurs années de sacrifices partir en fumée. Je peux reprocher à notre leader, le Président Boni Yayi d’avoir quitté le parti qu’il a créé. Je pense que c’est une erreur d’appréciation politique. Créer un parti, le gérer sans penser à la relève est une véritable erreur », a-t-il expliqué, tout en précisant que, malgré les vagues de démissions observées, le parti vit, parce qu’il faut assurer la relève. L’ancien ministre de Yayi a estimé que son mentor politique n’a pas su jouer la carte de la fidélité. « A l’époque, il a dit que je peux le remplacer. Pareil pour Idrissou Bako et Jean-Michel Abimbola. Mais, d’où vient Zinsou ? Après la présidentielle de 2016, on ne voit pas Zinsou. Yayi même démissionne. Mais on ne peut pas laisser le parti mourir…Nous sommes restés Fcbe malgré tout, parce que nous sommes des hommes de conviction. Moi, c’est l’expérience acquise depuis Abdoulaye Issa, ensuite l’expérience politique renforcée auprès du Gle Mathieu Kérékou en tant que son attaché aux relations publiques et auprès de l’ancien président Boni Yayi. L’objectif premier, c’est de défendre la Fcbe pour qu’elle ne disparaisse pas », a-t-il laissé entendre. Par ailleurs, il invite les Présidents Talon et Yayi à une paix sincère.

Quid de la présidentielle ?
Pour Alassane Soumanou, le parti Force Cauris pour un Bénin émergent sera bel et bien présente à l’élection présidentielle d’Avril 2021. Mais,s il maintient le suspense quant au choix du candidat devant représenter le parti. Selon lui, la Fcbe choisira le meilleur qui peut tenir tête au président Patrice Talon. « La guéguerre entre Paul Hounkpè, Théophile Yarou et Garba Yaya montre le dynamisme au sein du parti et l’ambition de chaque candidat à préserver les acquis démocratiques du Bénin.





Dans la même rubrique