Après le retrait du formulaire de parrainage pour la présidentielle de 2021 : Le député Patrice Agbodjranfo Nombimè se confie à la presse

Karim O. ANONRIN 13 janvier 2021

Vous venez de retirer à la Commission électorale nationale autonome (CENA), le formulaire pour le parrainage du duo présidentiel pour l’élection présidentielle d’avril prochain. Quels sont vos sentiments à chaud ?
Ce sont des sentiments de fierté qui m’anime. Sentiments de fierté parce que l’histoire retiendra que je fais partie des pionniers de cette réforme majeure que nous avons opérée pour notre système politique.

Justement, vous qui aviez participé aux différentes réformes politiques entreprises par le président Patrice Talon avec l’appui du Parlement, que représente pour vous ce formulaire de parrainage ?
Ce formulaire de parrainage représente la fin de toutes les polémiques autour du parrainage pour la présidentielle de 2021. Nous comprenons ceux qui s’y opposent, mais nous croyons que c’est la réponse à une préoccupation qui ne date pas du régime de la rupture. Nous avons toujours déploré dans notre pays des candidatures fantaisistes à la veille de chaque élection présidentielle. Aujourd’hui, il revient à chaque potentiel candidat de se rapprocher de chaque élu, Maire ou député, pour solliciter son parrainage. Si un candidat arrive à rassembler le nombre de parrains requis pour prendre part à l’élection présidentielle du 11 avril prochain, il n’est d’aucun doute que la CENA le déclarera apte. La réforme du système partisan n’est pas contre le développement du Bénin. Au contraire, le formulaire de parrainage est la preuve que l’élu qu’il soit Maire ou Député n’est plus n’importe qui. Il représente valablement les populations à la base qui l’on designé pour les représenter. Mieux, l’élu ne saurait rien faire sans tenir compte des aspirations de ces populations. Les aspirations des populations béninoises, c’est le développement des infrastructures et le bien-être social. Nous élus, nous savons qui peut combler leurs attentes.

Un mot à l’endroit des populations par rapport à la présidentielle de 2021
Je voudrais dire à mes chers compatriotes d’être sereins. Les réformes politiques et institutionnelles que le Bénin connaît depuis ces dernières années sont le socle d’un développement durable de ce pays. Comme l’a dit le Chef de l’Etat, le président Patrice Talon, dans son message sur l’état de la Nation, l’élection présidentielle de 2021 sera une fête de la démocratie et nous y veillerons.
Propos recueillis par Karim ANNONRIN





Dans la même rubrique