Décentralisation : le maire Malik Gomina échange avec le réseau des parlementaires

La rédaction 10 juillet 2020

Le Maire de la commune de Djougou, Abdoul-Malik Séïbou Gomina représente depuis ce vendredi 10 jullet le Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) Luc Sètondji Atrokpo à la session 2020 de la plateforme d’échanges entre l’ANCB et le réseau des parlementaires pour la décentralisation et le développement local. Au cours de son allocution, le représentant du président de l’ANCB a rappelé les acquis de la coopération et les nouveaux engagements à prendre pour le développement harmonieux à la base.

Lire ci-dessous le discours du maire Malik Gomina

Mesdames et Messieurs ;
C’est avec un grand plaisir et une joie immense que je prends la parole ce matin pour procéder à l’ouverture officielle de la rencontre d’échanges entre l’ANCB et le Réseau des Parlementaires pour la Décentralisation et le Développement local. Ma joie est d’autant plus grande que beaucoup d’entre vous ici présents sont d’anciens élus et donc bien au courant des réalités que vivent au quotidien les acteurs communaux.

En effet, qui mieux que vous, anciens maires, anciens adjoints au maire, anciens chefs d’arrondissement, ancien élus communaux, municipaux et locaux, pour comprendre la complexité des problèmes auxquels nos administrations locales font face pour offrir des services de base de qualité à nos concitoyens ? Qui mieux que vous pour comprendre les difficultés qu’engendre l’application de certains textes de loi en rapport avec la décentralisation, votées de bonne foi par l’Assemblée Nationale ? Qui mieux que vous, chers honorables députés pour porter la voix des communautés à la base dans les échanges autour des différents projets ou propositions de loi régissant le fonctionnement de notre état ?

S’il est vrai que le Gouvernement du président Patrice TALON que je remercie très sincèrement, fait de gros efforts d’investissement pour transformer le visage de nos territoires, booster le développement de nos communes et améliorer la qualité de la gouvernance au niveau local, il n’en demeure pas moins que certaines questions nécessitent l’intervention du législateur que vous êtes pour être résolues. Vous comprenez donc que votre forte présence à cette rencontre, est source d’espoir et d’espérance pour les communes et les populations à la base. Et je voudrais, au nom de l’Association Nationale des Communes du Bénin, vous dire toute ma gratitude et ma reconnaissance pour cet engagement spontané au service de la cause du développement local.

Honorables députés
L’optimisme que vous avez certainement pu noter dans mon intervention tient du fait que la collaboration entre l’ANCB et le Réseau des Parlementaires pour la Décentralisation et le Développement Local, a déjà à son actif plusieurs acquis. Des acquis très significatifs dont l’impact sur le renforcement de la décentralisation et le développement local n’est plus à démontrer. A titre d’exemple, il me plait de citer le vote de la Loi n° 2017-15 modifiant et complétant la loi n° 2013-01 du 14 août 2013 portant code foncier et domanial en République du Benin. Grâce à cette modification, les communes sont aujourd’hui autorisées à délivrer l’Attestation de Détention Coutumière dans le cadre des transactions foncières en milieu rural. Il s’agit là d’une source de mobilisation des ressources financières qui aide nos administrations locales, à faire face à certaines charges et à financer la construction d’infrastructures de développement.

Cet acquis qui n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, nous rassure et nous conforte dans l’idée que l’ANCB ne s’est pas trompée en œuvrant pour la mise en place du Réseau des Parlementaire pour la Décentralisation et le Développement Local. En effet, l’ANCB s’est engagée dans le développement de partenariats stratégiques qui doivent lui permettre de donner plus de portée aux différents plaidoyers qu’elle engage pour améliorer le fonctionnement des communes et renforcer la décentralisation. Trois partenariats stratégiques ont été ainsi mis en place à savoir :
un partenariat avec un réseau de parlementaires,
un partenariat avec un réseau d’experts
et un partenariat avec le présent réseau de journalistes, le RéMED.

Honorables députés
Mesdames et Messieurs

Le réseau des Réseau des Parlementaire pour la Décentralisation et le Développement Local est une organisation réunissant une trentaine de parlementaires identifiés comme particulièrement attentifs aux préoccupations des communes et à la mise en œuvre efficace de la politique de décentralisation. La convention de partenariat entre ce réseau et l’ANCB a été signée le 4 novembre 2016. Depuis lors plusieurs sessions d’échanges ont été organisées entre l’ANCB et les membres du réseau, pour discuter des préoccupations actuelles des communes.
La présente session organisée avec l’appui financier du Projet d’Appui aux Associations nationale et locales de Collectivités Locales du Bénin (PAACOL) vise à présenter aux parlementaires que vous êtes, la position de l’ANCB dans le cadre du processus de relecture de la Politique Nationale de Décentralisation et de Déconcentration (PONADEC).

De façon concrète, il s’agit de vous présenter l’avancement des travaux de relecture de la PONADEC conduit par le Ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale avec l’implication de l’ANCB ; de vous présenter les inputs et les recommandations de l’ANCB dans le cadre de ce processus ; et d’établir une feuille de route pour la valorisation des résultats et recommandations de l’ANCB dans le cadre de la relecture de la PONADEC.

Chers honorables députés,
C’est donc pour faire le point des actions déjà menées par l’ANCB dans le cadre de cette relecture de la PONADEC et solliciter votre appui pour la prise en compte effective de nos propositions et recommandations qui ne sont rien d’autres que la synthèse des préoccupations des acteurs communaux, que nous vous avons réunis ce jour.
Je suis optimiste, comme je l’ai dit plus haut, qu’à l’issue de cette rencontre, chacun de vous sera davantage engagé pour le renforcement de la décentralisation et du développement local dans notre pays.
Pour finir, je remercie l’Union Européenne et l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) qui a travers le projet PAACOL ont permis la tenue de cette rencontre.

C’est sur ces mots que je déclare ouverte la session 2020 de la Plateforme d’échanges entre l’ANCB et le Réseau des Parlementaires pour la Décentralisation et le Développement Local.

Vive le protocole d’accord entre l’ANCB et le Réseau des Parlementaires,
Vive la décentralisation,
Je vous remercie.





Dans la même rubrique