Marché des obligations internationales dédiées aux ODD : 500 millions d’euros décrochés par le Bénin

21 juillet 2021

L’opération du Bénin sur le marché des obligations internationales dédiées aux Objectifs du développement durable a été un franc succès. La stratégie de Romuald Wadagni a permis de mobiliser un demi-milliard d’euros avec en point de mire, le social.

Une première pour un pays africain. Le Bénin vient de réaliser l’inédit en décrochant 500 millions d’euros sur le marché des obligations internationales dédiées aux Odd. L’information a été rapportée par Jeune Afrique pour qui cette cagnotte a été obtenue pour une maturité de 14 ans au taux de 4,9 %. Pour en arriver là, il a fallu un travail de planification stratégique et d’établissement d’indices statistiques clairs. Une centaine d’investisseurs ont été séduits. D’après les explications de Romuald Wadagni rapportées par Jeune Afrique, « C’est le résultat du travail préparatoire qui a été mené, de la qualité reconnue de la signature du Bénin et de la vision et de l’ambition du chef de l’État, le président Patrice Talon ».

Trois fois le montant sollicité
L’inédit dans cette opération, c’est le niveau de sursouscription atteint, soit près de 3 fois le montant recherché. L’opération a été réalisée à un taux d’intérêt de 4,95%, avec un délai de remboursement fixé en 2035. « Nous avons réussi à obtenir un taux de crédit beaucoup plus bas que nombre d’autres économies dans la région. Le Bénin est le premier pays en Afrique et l’un des tout premiers au niveau mondial à avoir réussi ce pari. Au moment où l’on parle de relance de l’économie, le Bénin démontre que la finance de marché peut avoir un côté social », précise le ministre des finances.

Pour une croissance durable
Pas question donc de s’éloigner de l’agenda 2030 des Nations-Unies et donc des 17 Odd. Le Ministre Romuald Wadagni y tient pour éviter d’accroitre la fracture sociale : « Il est important de réfléchir et de mobiliser les moyens nécessaires pour les atteindre ». Un partenariat vient d’ailleurs d’être noué avec le Réseau de solutions pour le développement durable des Nations unies pour le suivi et l’évaluation des progrès et des efforts accomplis par le Bénin dans la marche vers l’atteinte des Odd. Un accent sera mis sur l’accès à une électricité fiable, à faible intensité en carbone et abordable, au maillage du pays en infrastructures physiques comme digitales et au soutien à l’emploi des jeunes, des femmes et des entrepreneurs ruraux. Le social ne sera pas du reste avec l’accès à l’eau, au logement, à l’éducation et à la santé. Faut-il le rappeler, le Bénin attend le rebond de son taux de croissance à 6 % en 2021. Le leitmotiv à Cotonou c’est la quête permanente de résilience face aux chocs économiques.





Dans la même rubrique