Présentation du budget du Ministère de la Communication Alain Orounla annonce de grandes réformes dans la presse

Karim O. ANONRIN 4 décembre 2019

Devant la commission budgétaire de l’Assemblée nationale, Alain Orounla a défendu hier son budget pour 2020. Le Ministre de la Communication et de la Poste a défendu un budget de 13,83 milliards Fcfa. Entre autres priorités, il y a la mise en service de la société Bénin Diffusion en vue de l’accès de toute la population béninoise à la TNT et la transformation de l’ORTB en une société d’édition, l’amélioration du cadre règlementaire du secteur de l’information et de la communication ; l’amélioration de la visibilité des actions du gouvernement et le renforcement des capacités techniques des organes de presse écrite et audiovisuelle du secteur public. Il y a aussi le renforcement de la production de contenus locaux ; la transformation structurelle de LPB SA en vue d’en faire un instrument d’inclusion financière et sociale de la population ; et la dynamisation et la diversification des services postaux.
En effet, issu de la scission de l’ex Ministère de l’économie numérique et de la communication (Menc), le ministère de la communication et de la poste (Mcp) entend amorcer des réformes suivant la vision du chef de l’Etat. L’enjeu est de permettre l’accès de tous les béninois à l’information à travers le ministère de la communication et de la poste. La refondation de la poste est aussi engagée. En témoignent les innovations contenues dans les projets retenus pour 2020 dont le montant total s’élève à huit milliards FCFA. Il a surtout mis l’accent sur la Transition vers la Télévision Numérique Terrestre (Tnt) et le Passage de la Radiodiffusion Analogique au Numérique (Ppran). Ces projets permettront d’assurer la réalisation des infrastructures techniques de la Tnt, l’accès de toute la population béninoise à la Tnt, rendre l’environnement juridique et institutionnel favorable à la radiodiffusion numérique ; assurer la réalisation des travaux confortatifs pour les sites Tnt.
Les députés ont profité de l’occasion pour saluer le rôle fondamental que joue le ministre Alain Orounla en tant que porte-parole du gouvernement. A les croire, il rend plus audible et plus précise la voix du gouvernement sur l’ensemble des sujets brûlants de l’actualité nationale. « Vous faite honneur au Bénin à l’international… et vous défendez avec courage le gouvernement sur tous les dossiers brûlants », a noté l’He Walis Zoumarou.

(Le point fait par le Ministre de la communication et de la poste, Alain Orounla
Alain Orounla, Ministre de la communication et de la poste
« …Le projet de budget du ministère de la communication et de la poste, exercice 2020 est de l’ordre de 13,9 milliards Fcfa. C’est un budget important, mais il n’est pas forcément à la hauteur des ambitions que nous nourrissons pour ce ministère et des impératifs que nous assignons à ce ministère à savoir la modernisation de l’ORTB qui est sous tutelle, la poursuite du passage de l’analogique au numérique que ça soit pour la télévision ou la radio et la restructuration de la poste qui est à l’abandon et que nous devons remettre au grand jour. Je ne vais pas passer sous silence les autres organismes sous tutelle comme le Fonds d’appui à la production audiovisuelle (FAPA). Nous avons besoin d’aider le ministère de la culture pour booster l’œuvre de nos artistes locaux qui vont occuper ces différents sites et ces différentes télévisons que nous sommes en train d’élaborer pour demain. Donc, c’est un budget que je ne qualifierai pas de négligeable, mais ce sera très bien que ce budget soit revu à la hausse, afin d’aller vers l’exercice 2020 avec plus de sérénité.
C’est vrai que c’est la première fois que je me soumets à cet exercice. Je crois que les députés ont eu une oreille attentive parce que le ministère de la communication et de la poste que le président de la République, Patrice Talon, a pu remettre au cœur de la cause gouvernementale est une institution qui intéresse les députés. Ils se sont montrés particulièrement sensibles aux arguments que nous avons avancés. Il y a eu des recommandations. Tous les députés ont fait part des préoccupations. J’espère que les amendements qui seront portés seront orientés vers une augmentation très significative de ce budget… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN





Dans la même rubrique