Présidentielle 2021 au Bénin : La Cena relève le pari de l’organisation

12 avril 2021

Un scrutin sans heurt. La Commission électorale nationale autonome (Cena) a relevé le défi de l’organisation. C’est le moins qu’on puisse dire, à la fermeture des bureaux de vote, dimanche 11 avril au terme du scrutin présidentiel. Les électeurs se sont exprimés en grande majorité sur l’ensemble du territoire national.
« Les opérations de vote ont pu démarrer dans la majorité des postes de vote à l’heure indiquée. Elles n’ont pas connu de retard important, même dans la partie septentrionale de notre pays », a indiqué à la fermeture des bureaux de vote, le président de la Commission électorale nationale autonome (Cena), Emmanuel Tiando. C’est dire que dans l’ensemble, ce 11 avril 2021, les 4.958.850 béninois attendus au vote avaient la possibilité d’exprimer leur suffrage dans les 15.531 postes de vote.
Mais le président Emmanuel Tiando explique que les populations de 16 arrondissements sur un total de 546 n’ont pas pu voter notamment dans la commune de Tchaourou, où le vote n’a carrément pas eu lieu. Car, les membres de la Cena n’ont pas pu accéder aux matériels qui était entreposés au niveau de l’arrondissement central. « Malgré tous nos efforts pour permettre au vote d’avoir lieu, les conditions n’étaient pas réunies pour y arriver », a déploré le président.
De plus, quatre arrondissements de Bantè n’ont également pas pu voter pour les mêmes raisons et également du fait de l’absence ou le dispersement des membres des postes de vote. Selon le président de la Cena, deux arrondissements dans la commune de Savè, et quelques postes de vote à Parakou ont vécu des scénarios identiques.
Mais à en croire le président Emmanuel Tiando, ces quelques irrégularités, n’entachent en rien la validité du scrutin.

Richard AKOTCHAYE





Dans la même rubrique