Processus de correction et d’actualisation de la Lepi : La phase opérationnelle démarre le 12 mars prochain

Karim O. ANONRIN 10 mars 2014

Sacca Lafia, Pdt/Cos-Lépi

Le Président de la République a reçu en audience vendredi dernier une délégation du Conseil d’orientation et de supervision de la Lépi (Cos-Lépi). A sa sortie du cabinet présidentiel, le Président du Cos-Lépi l’He Sacca Lafia a annoncé pour bientôt le démarrage de la phase opérationnelle du processus de correction et d’actualisation de la Lépi. Les premières opérations, notamment l’affichage de la liste et le démarrage de l’audit participatif sont prévues pour le 12 mars 2014. La collection des données personnelles qui consacrera l’enrôlement des citoyens omis démarre le 15 mars. A ce sujet, le Président du Cos-Lépi a invité tous les Béninois concernés à rallier les différents centres installés à cet effet sur toute l’étendue du territoire national. Les citoyens déjà enregistrés, les personnes omises, les enfants de 12 ans et plus etc. sont tous invités à se mobiliser pour s’inscrire, vérifier, confirmer ou corriger les informations précédentes en vue d’une actualisation idoine de la liste. L’He Sacca Lafia a aussi rassuré quant aux dispositions prises pour une meilleure organisation de ces différentes opérations qui permettront à terme de parachever le processus de modernisation du fichier électoral national.
Le Président Boni Yayi s’est également entretenu avec une délégation de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc) conduite par son Président Guy Ogoubiyi. Cette audience a permis de faire le point des activités menées par cette institution depuis son installation. Le président de l’Anlc a saisi l’occasion pour plaider en faveur de la mise à disposition de ressources financières suffisantes afin de sortir la structure de sa léthargie. Prenant à cœur les doléances de ses hôtes, le Président Boni Yayi a promis faire toutes les diligences nécessaires pour corriger cette situation qui plombe l’efficacité de cet organe majeur dans le dispositif de lutte contre la corruption dans notre pays.
Dans l’après-midi, le chef de l’Etat a reçu Yessifou Igou, président de la Fédération nationale des élèves du Bénin. Ce dernier est allé faire part au président de la République des inquiétudes grandissantes dans le monde scolaire quant à l’éventualité d’une année blanche. Le Chef de l’Etat a promis poursuivre ses efforts en faveur de la décrispation de la tension sociale pour conjurer ce spectre et permettre aux étudiants et élèves du Bénin de poursuivre leur cursus scolaire en toute quiétude.
Avec la délégation du Cadre de concertation des organisations de la société civile, il a été également question de la tension sociale persistante. Le roi de Kika, sa majesté Gangorusuambou, porte-parole de la délégation, a salué les dernières décisions du Président de la République qui vont dans le sens de l’apaisement. Tout en invitant les acteurs sociaux à un assouplissement de leur position en vue de créer les conditions idoines à la poursuite du dialogue. Ils ont promis s’impliquer davantage pour ramener la paix entre les différents protagonistes de cette crise qui affecte aussi bien les secteurs sociaux que les secteurs vitaux de l’économie nationale.





Dans la même rubrique