MASTER MARCHES PUBLIQUES ET PARTENARIATS PUBLICS-PRIVES : Le professeur Ibrahim Salami lance la 7ème promotion 2019-2020 à l’UAC

La rédaction 17 octobre 2019

C’est parti pour les activités académiques pour le compte de l’année 2019-2019 du master marchés publics partenariats publics-privés. Le lancement desdites activités a eu lieu dans l’amphithéâtre Téléthon de l’université d’Abomey-Calavi. C’était à l’occasion d’une cérémonie solennelle qui a connu la présence du corps professoral et d’autres personnalités du monde universitaire venues de la sous-région.

Le compte à rebours est lancé pour la formation de la promotion 2019-2020 du master “Marchés publics et partenariats publics-privés. Les cadres de l’administration et les étudiants retenus à l’issue du processus d’appel à candidature du Centre de Droit Administratif et de l’Administration Territoriale CeDAT peuvent désormais se frotter les mains. A l’occasion de la cérémonie ayant consacré le lancement des activités pédagogiques, le Professeur Ibrahim David SALAMI, Directeur scientifique du Master, a relevé le contexte de création de ce master, ces exigences, la qualité des enseignants qui l’animent de même que les opportunités qu’il offre. « Ce Master est à mon image de théoricien et de praticien du droit des marchés publics et partenariats publics-privés en tant que professeur et avocat », s’est-il exprimé dans son mot de bienvenu pour rassurer les nouveaux auditeurs du sérieux et du professionnalisme qui caractérisent cette formation. Comme son collègue, le professeur Moktar ADAMOU, Agrégé de droit privé et doyen de la faculté de Droit et de science politique de l’Université de Parakou qui enseigne aussi dans ce programme, a exprimé ses mots d’encouragement à toute l’équipe dudit master.
A sa suite, le professeur Robert MBALLA OWONA, agrégé de droit public à l’Université de Douala au Cameroun, a tenu en haleine le public par une impressionnante communication inaugurale. La communication qui porte sur le thème : “la commande publique en Afrique à l’heure de la densification normative’’. Le communicateur a rappelé à l’assistance les fondements du recours à l’acte administratif négocié qu’est la commande publique, l’évolution des diverses normes devant contribuer à son efficacité. Par ailleurs, le professeur Mballa Owona a démontré au public invité, que les normes juridiques et extra-juridiques à savoir la bonne foi et les spécifications techniques ont fait l’objet d’une réception massive alors que leur capitalisation reste timide. Il conclut sa conférence en exhortant l’auditoire à s’approprier les atouts du master pour faire face efficacement aux risques auxquels est exposée la densité normative en matière de commande publique.
Pour rappel, le master marchés publics et partenariats publics-privés est à sa septième promotion. Son succès ne se dément pas au regard de l’affluence croissante des auditeurs.
Clément O. ATCHADE





Dans la même rubrique