Protection sociale des enfants en situation difficile : Le Foyer Don Bosco de Porto-Novo redonne espoir aux enfants démunis

Adrien TCHOMAKOU 10 mai 2013

Ensemble, œuvrons pour la protection des enfants. Cette vision de l’Association Foyer Don Bosco de Porto-Novo se concrétise à travers la mise en exécution du Programme "Protection sociale des enfants en situation difficile des départements du Littoral, de l’Ouémé et de l’Alibori". Un programme officiellement lancé au marché Dantokpa à Cotonou par l’Association Foyer Don Bosco de Porto-Novo avec l’appui financier de l’Union Européenne. C’était le mardi dernier en présence des autorités compétentes en charge de la protection des enfants et des centaines d’enfants en situation difficile. En effet, les départements du Littoral, de l’Ouémé et de l’Alibori sont bénéficiaires du programme et les enfants errants ou démunis de Porto-Novo, Cotonou, Sèmè-Podji et Kandi seront pris en charge par l’Association Foyer Don Bosco. L’objectif dudit programme est de créer un cadre de concertation entre les acteurs non étatiques de protection des enfants et de réintégrer les enfants en situation difficile de la zone d’intervention du projet. Ce programme contribuera à renforcer la collaboration, la concertation et le travail en synergie des acteurs non étatiques et étatiques intervenant dans la protection des enfants et mettra les enfants à l’abri des violations de leurs droits.

Association Foyer Don Bosco entend donc donner un avenir aux 7.000 âmes innocentes que le destin a mis à la rue. Elle veut désormais les nourrir, les éduquer, les loger et les réinsérer dans des familles d’accueil. Une approche plus complète pour l’Union européenne dans la protection des droits des enfants. Et cela séduit le ministère en charge de la famille représenté au lancement du programme.

Le Programme "Protection sociale des enfants en situation difficile des départements du Littoral, de l’Ouémé et de l’Alibori" permettra de réhabiliter les enfants marginalisés dans un environnement sain et protecteur. Compte tenu des difficultés rencontrées en famille, plusieurs enfants vivent dans la rue ou sont victimes d’abus de toutes sortes. Ainsi, les réhabiliter nécessite un travail approfondi avec leurs familles d’origine. C’est pourquoi, lorsqu’un enfant est accueilli au Foyer Don Bosco, un éducateur s’appuie sur les informations recueillies chez lui pour aller échanger avec sa famille. Il s’agit de nouer un contact avec la famille de l’enfant, de connaître la réalité sociale et culturelle de la famille, de s’informer des problèmes liés au départ de l’enfant ou à la situation actuelle de l’enfant.

Ce programme est articulé autour de trois résultats : la collaboration, la concertation et le travail en synergie des acteurs non étatiques et étatiques intervenant dans la protection des enfants sont renforcés, les autorités locales, les leaders d’opinion, les chefs religieux et la population sont sensibilisés sur la protection des enfants et la nécessité de disposer d’un programme communal de protection des enfants, les enfants à risques et marginalisés sont identifiés, orientés, formés, pris en charge et réinsérés dans un processus de développement durable.





Dans la même rubrique