Respect des mesures barrières contre la Covid-19 : L’ONG RePHu sensibilise transporteurs et usagers des marchés

Bergedor HADJIHOU 21 septembre 2020

L’ONG Regard pour la personne humaine (RePHu) a lancé ce samedi à Cotonou un projet intercommunal dénommé projet de sensibilisation des usagers des marchés et minibus sur les mesures barrières. Il s’agit d’accompagner les efforts au plan national dans la lutte contre la propagation de la pandémie de covid-19.

Une fois son minibus désinfecté, il imbibe ses mains de gel hydro alcoolique et porte sa bavette. Ses passagers en font de même. Grace à l’ONG RePHu qui a impacté une centaine de personnes sur le parc du groupe MMS situé entre les quartiers St Michel et Dantokpa, en leur distribuant des masques de protection, Modeste Allagba peut continuer à exercer ses activités de transport sans crainte de contracter le coronavirus et de contaminer à son tour les autres. Il se dit comblé « C’est une très bonne chose qui se passe ici ce matin. Je suis heureux de les voir venir avec des masques et des exhortations. Nous sommes exposés du fait de notre activité », confie ce conducteur de minibus qui s’apprête à prendre la route. En effet, il existe un potentiel impact sur la reprise du transport urbain et la hausse des cas et décès. Les autorités sanitaires ont rencontré les représentants de transporteurs à cet effet il y a deux mois après la levée des restrictions. C’est pourquoi l’ONG RePHu à vocation humanitaire créée en 2017, a initié ce projet qui couvre les communes de Cotonou et d’Abomey-Calavi.

Nul ne sera de trop
Gagner la lutte contre la covid-19 est une quête collective qui nécessite de protéger les plus vulnérables sur leurs lieux de travail et dans les espaces publics. Dans cette dynamique, il importe de soutenir toute action visant à étendre les moyens de protection à toutes les couches socioprofessionnelles. C’est pourquoi le président de l’ONG compte sur la mobilisation de la société civile et des bonnes volontés pour pouvoir toucher plus de citoyens : « personne ne sera de trop dans ce projet. Nous sommes disposés à travailler avec tout le monde du moment que la cause est commune : rompre la chaîne des inégalités dans l’accès aux mesures barrières », a conclu Toussaint Josias Djaho. Deux mois de sensibilisation aux gestes barrières, à la distanciation physique et au lavage régulier des mains. C’est parti pour impacter positivement les usagers des transports et marchés dans le cadre de la lutte contre la covid-19.





Dans la même rubrique