Service de volontariat de l'Uac : 400 premiers volontaires envoyés dans leurs structures d'accueil

La rédaction 11 juillet 2013

Brice Sinsin, Recteur / Uac

Le premier contingent des étudiants volontaires a été lancé hier à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). C’était à travers une cérémonie riche en émotions et en animations poétiques et qui a connu une forte participation des acteurs du monde professionnel. Pendant dix mois, ces 400 jeunes ont la lourde mission de se mettre résolument au travail dans leurs structures d’accueil où les responsables sont appelés à compléter « les lacunes » de leur formation. Le service de volontariat de l’Uac (Svuac) vise à contribuer au renforcement des capacités des étudiants licenciés de façon à leur donner une autre chance de réussite par eux-mêmes. Pour le Coordonnateur du Svuac, Euloge Ogouwalé, cette initiative du rectorat de l’Uac a pour but de former des jeunes béninois de type nouveau, des citoyens laborieux à travers « le reformatage » des mentalités pour la restitution des valeurs cardinales. Ainsi, plusieurs activités ont été réalisées dont l’élaboration d’une feuille de route du Svuac, de la Charte de volontariat de l’Uac et la formation des volontaires sélectionnés sur dossier. Cette formation a démarré depuis le 13 juin 2013 et a été meublée par plusieurs communications données par les acteurs du monde professionnel et des visites de terrain. « Le rectorat a trouvé un des remèdes pour congédier le chômage, le fléau de notre temps », a ajouté le Coordonnateur. Et à son tour, le porte-parole des volontaires, Florentin Sagbo a eu les mots justes pour remercier le Recteur Brice Sinsin qui a émis cette idée portée par un coordonnateur dévoué et pétri de talent qu’est le professeur Euloge Ogouwalé. Il a pris au nom de ses camarades l’engagement d’œuvrer pour le renforcement du partenariat stratégique entre l’Uac et les différentes structures d’accueil. Mais pour le Recteur, ces structures doivent être plutôt des structures d’éducation des volontaires. Car, les attentes de l’Uac à travers cette initiative sont multiples et une banque de données sera mise en place pour suivre les volontaires partout où ils sont. « Ayez le plaisir dans le travail », leur a-t-il lancé avant d’inviter les chefs d’entreprise à compléter l’œuvre entamée. « Formez-les pour qu’ils ne nous braquent pas demain », a-t-il ajouté. A la suite de cet appel, la réaction des chefs d’entreprise a été prompte pour rassurer la communauté universitaire. Par la voix de leur porte-parole, Victoire Kpedé, ils ont réitéré leur engagement à accompagner le Svuac. Pour elle, ces jeunes, ambassadeurs de l’Uac constituent des valeurs ajoutées pour l’économie nationale. « Allez apprendre le métier, l’endurance et souffrez », a conclu le Recteur Brice Sinsin.





Dans la même rubrique