Théophane Ayi, représentant des établissements privés d’enseignement supérieur, membre du CNE : « les membres du Conseil ne sont redevables vis-à-vis de personne, sauf de l’engagement présidentiel, de l’orientation politique… »

Arnaud DOUMANHOUN 22 janvier 2020

Les enjeux sont grands. Je dirai que ce sont les mêmes pour nous tous, dans la mesure où l’éducation et l’enseignement constituent le fondement du développement économique. Il faudrait tout construire à partir de l’enseignement et de l’éducation. C’est pour cela que notre rôle est prépondérant et il faudra que nous en prenions conscience comme l’a dit notre président, pour travailler d’arrache-pied et assumer le développement futur du Bénin.
Je ne crois pas que ce soit une institution de plus. Nous avons une certaine autonomie. Nous avons été élus, non par un système politique. Donc, à partir de là, les membres du Conseil ne sont redevables vis-à-vis de personne, sauf de l’engagement présidentiel, de l’orientation politique vers laquelle on nous lancera pour le développement du secteur.
L’avis consultatif est valable pour certains problèmes. Mais, nous avons le droit et le devoir de réfléchir, de proposer, de suggérer et de donner notre avis sur les problèmes qui relèvent du secteur.





Dans la même rubrique