Vers la décentralisation culturelle : Les grandes œuvres sont terminées, la diffusion sera plus effective

Arnaud DOUMANHOUN 29 mai 2020

La Covid-19 n’a empêché mais plutôt freiné l’exécution du projet ‘’Vers la décentralisation culturelle’’ notamment dans sa phase diffusion des œuvres. C’est en substance le bilan présenté par le coordonnateur Brice Bonou à la faveur d’une conférence de presse au siège de l’atelier Azor, le vendredi 22 mai à Cotonou.
Au total 13 associations sont bénéficiaires du premier appel à propositions de ce projet financé par Repasoc et qui se déroule dans 4 communes à savoir : Parakou, Bohicon, Dogbo et Abomey-Calavi. « En ce qui concerne la phase de financement du projet, on peut dire qu’on est déjà à 80% d’exécution. Plus de temps pour la création et très peu de temps pour la diffusion. Par exemple dans le domaine du cinéma, tous les films qui ont été financés sont finis, et on allait démarrer la phase de diffusion quand la Covid est arrivée », a déclaré Brice Bonou. A l’en croire les grandes œuvres sont terminées et la diffusion sera plus effective avec la levée des barrières et l’assouplissement de certaines mesures par le gouvernement, notamment la reprise des activités du transport en commun. Cela devrait faciliter le déplacement des groupes de ballet. « Si on peut circuler plus facilement avec le transport en commun, on pourra organiser les tournées et faire vivre les espaces avec les différents bénéficiaires. A la fin, vivement que les mairies prennent le relais parce que c’est ça l’intérêt du projet », explique Brice Bonou.
Il faut noter que le Projet ‘’Vers la décentralisation culturelle’’ repose sur trois piliers à savoir le renforcement de capacité, le financement et développement de l’action culturelle.
En ce qui concerne le renforcement de capacité, 5 sessions sont prévues et 4 entièrement réalisées. Il s’agit de la formation sur le théâtre d’intervention, de la conception et gestion de projet, de la formation en évaluation de projets puis de la formation des responsables d’espaces sur la gestion de la programmation. Il ne reste que l’atelier de mise en synergie des acteurs aux fins de pérenniser le développement et le financement de l’action culturelle. Pour le financement des projets, les 13 associations retenues dans les 4 communes ont obtenu une subvention qui varie entre 500.000 et 1.000.000 de francs Cfa Quant au volet Développement de l’action culturelle afin de faciliter l’accès et favoriser la consommation des œuvres artistiques par les populations, 4 espaces culturels ont été idenfiés et subventionnés dans les communes cibles. On retient, l’Espace culturel de DEEMAN radio à Parakou, le Centre des jeunes de Zakpo à Bohicon, le Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) à Dogbo et Centre culturel Benino-indonésien à Abomey-Calavi.
Il faut rappeler que le premier du Projet ‘’Vers la décentralisation culturelle’’ qui a démarré en avril 2019 prend fin en novembre 2020. Le deuxième est lancé et sera clôturé le 15 juin prochain. Début juillet, les financements seront mis en place pour les nouveaux bénéficiaires.





Dans la même rubrique